Attentats de Paris : "Les Anglais ont peur pour l'Euro 2016"

Attentats de Paris : "Les Anglais ont peur pour l'Euro 2016"

SÉCURITÉ - Forcément marqués par les attentats du vendredi 13 novembre à Paris et en marge du match France-Allemagne, les Anglais n'ont toutefois pas la moindre appréhension concernant la réception des Bleus mardi soir à Wembley, bien au contraire.

"Ceci est une expression de la solidarité des journalistes et des supporters anglais. Vive la France", disait le petit mot accompagnant le bouquet de fleurs posé sur l'estrade, destiné à Didier Deschamps, attendu quelques minutes plus tard en conférence de presse à Wembley. Le geste est tout simple mais le symbole très fort. Les Anglais sont meurtris par les attentats de vendredi dernier à Paris et à Saint-Denis, en marge du match France-Allemagne. Lundi à Londres, veille d'un Angleterre-France très particulier, pas une radio, pas une chaîne de télé, pas un chauffeur de taxi qui ne parle pas des attaques. Au point de craindre pour leur propre sécurité ?

"Les services secrets ont dû s'employer"

"Non, nous sommes touchés par ce qui s'est passé à Paris mais nous n'avons pas de craintes particulières concernant le match ici. On a plus peur de ce qui se passera durant l'Euro 2016 l'été prochain. Tout le monde aimerait ne pas avoir de craintes. Un match de foot n'est fait que pour s'amuser. Nous sommes désolés de ce qui vous est arrivé. Mais nous ne sentons pas menacés", assure Greg Stobart, Londonien pur souche et journaliste pour le site Goal.com.

EN SAVOIR +
>> Notre direct des événements
>> Angleterre-France : le football comme réponse aux attentats de Paris

Même son de cloche du côté d'Emile, stadier à Wembley : "N'oubliez pas que l'Angleterre a aussi été frappé par des attentats il y a dix ans (le 7 juillet 2005, quatre explosions dans les transports publics de Londres ont fait 56 morts et 700 blessés, ndlr). On sait à quoi ça ressemble. Ça fait longtemps que c'est un sujet de préoccupation chez nous. C'est le monde dans lequel on vit en 2015. Et, évidemment, Wembley ferait une cible de choix. Les services secrets ont dû s'employer pour empêcher plusieurs attaques ces dernières années. C'est ce que vit la France aujourd'hui. Mais vivre dans la peur, ce serait faire ce que veulent les terroristes. C'est pour ça que c'est important que vous soyez là aujourd'hui."

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques