Attentats du 13 novembre : les SMS qui incriminent Hasna Aït Boulahcen

Attentats du 13 novembre : les SMS qui incriminent Hasna Aït Boulahcen

TERRORISME - Hasna Ait Boulahcen, cousine du "cerveau" des attentats du 13 novembre, a échangé plusieurs SMS avant de venir en aide à Abdelhamid Abaaoud. Des communications qui l'incriminent et qui ont permis de localiser les terroristes à Saint-Denis.

Le 15 novembre, entre 20h et 21h, Hasna Ait Boulahcen reçoit un appel de Belgique. C'est Salah Abdeslam, qui lui demande d'aller chercher Abdelhamid Abaaoud, le cousin de Hasna et coordinateur des attentats et Chakib Akrouh, le troisième terroriste de l'appartement de Saint-Denis. Les deux sont cachés dans un buisson à Aubervilliers.

À LIRE AUSSI >> Chakib Akrouh : le troisième kamikaze de Saint-Denis identifié

Face à la responsabilité de trouver un véhicule et de cacher les terroristes, Hasna Ait Boulahcen panique et contacte par SMS à 1h du matin une de ses connaissances, dont voici l'échange :

Hasna Ait Boulahcen :

"Appel, réponds, urgent."

Son amie :

"C'est qui ?"

Hasna Ait Boulahcen :

"C'est Hasna, j'ai besoin de toi, il dort dans les buissons."

Son amie :

"Je vais essayer de trouver, je vais chercher pour toi, mais pourquoi tu fais pas le 15 ?"

Hasna Ait Boulahcen :

"Non, c'est celui de la Syrie, celui qui est passé à la télé."

Son amie :

"La Syrie, hein ?"

Hasna Ait Boulahcen :

"Son pote m'a appelé de la Belgique, je ne peux pas le laisser dehors."

Son amie :

"Mais s'il est recherché, normalement il ne peut pas venir en France ?"

Hasna Ait Boulahcen :

"Si, il est venu en France avec les réfugiés Syriens."

Cet échange de SMS implique directement Hasna Ait Boulahcen dans les attentats du 13 novembre, qui ont fait 130 morts à Paris. L'appartement de Saint-Denis, trouvé par a cousine d'Abaooud, est alors mis sur écoute.

Ces écoutes, révélées par L'Obs , montrent la pression qui pèse sur Hasna Ait Boulahcen. Dans un autre échange téléphonique, elle avoue ne pas réussir à dormir et s'être remis à boire et à fumer. Le 18 novembre, les forces de l'ordre donnent l'assaut. Les trois terroristes y seront abattus.

EN SAVOIR +
>>
Hasna Aitboulahcen, de cheffe d'entreprise à complice de terroriste
>>
Attentats de Paris : la fuite rocambolesque d’Abdelhamid Abaaoud

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques