Barrage forcé dans les Yvelines : fausse alerte, assure la police

Barrage forcé dans les Yvelines : fausse alerte, assure la police

ENQUETE - La confusion règne au lendemain des attaques qui ont fait 128 morts vendredi soir à Paris. Plusieurs sources ont fait état ce samedi d’un barrage policier forcé dans les Yvelines, avant que l’information ne soit démentie plusieurs heures plus tard.

La coordination des attaques de vendredi à Paris – explosions au Stade de France lors d'un match, fusillades à Paris – laisse peu de doute : le projet a été conçu et préparé pour frapper les esprits et semer l'effroi. Un projet au cours duquel huit terroristes sont morts. Mais d’autres pourraient être en fuite, et cette idée crée dans la région une tension propice aux alertes.

Ce samedi, des internautes ont ainsi relayé sur Twitter une course-poursuite mais aussi des coups de feu qui auraient été entendus à Bagnolet vers midi. La présence d’un hélicoptère de la sécurité civile a renforcé cette rumeur. Mais selon une source policière contactée par metronews, il s’agirait "d’appels farfelus". En fait, ont confirmé la préfecture et la mairie, il s'agissait simplement de pétards allumés à l'occasion d'un mariage.

EN SAVOIR +
>> Intox, fakes et rumeurs : attentions aux fausses infos
>> "Elle est morte en me regardant et je ne connais même pas son nom"
>> RÉCIT - Le déroulé d'une soirée sanglante
>>
Comment expliquer les attentats à mon enfant ?

Voiture suspecte et fausse alerte

La situation était encore plus tendue du côté des Yvelines. Selon une source contactée en début d'après-midi par metronews, des appels y ont été passés à la police, faisant état d'une voiture suspecte sur l'A10 ce samedi matin. D'après Le Parisien, c'est un péage qui aurait été forcé. Selon le quotidien, "la police traque une voiture de type Citroën Berlingo à bord de laquelle se trouvaient quatre personnes lourdement armées et qui a forcé le péage de l'A10 à hauteur Ablis (Yvelines) en direction de Paris.

EN DIRECT >> Attentats de Paris : suivez les dernières actualités

Après avoir mené de plus amples vérifications, les policiers n'ont pas retrouvé trace de ce véhicule. "Avec la panique, nous nous attendons à avoir des fausses alertes régulières ces prochains jours", nous confirme une source.  

EN SAVOIR + >> Notre dossier sur les attentats du vendredi 13 novembre 2015

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques