Blois : la cliente d'une boulangerie ne digère pas la fève à l'effigie de Marine Le Pen

Blois : la cliente d'une boulangerie ne digère pas la fève à l'effigie de Marine Le Pen

ÉPIPHANIE – A Blois, les clients d'une boulangerie ont eu la surprise de découvrir des fèves à l'effigie d'hommes et femmes politiques dans leur galette des rois. Une cliente s'est notamment plainte auprès de l'artisan d'avoir tiré celle représentant Marine Le Pen.

Tirer les rois et tomber sur... Marine Le Pen. C'est la mauvaise surprise vécue par des habitants de Blois (Loir-et-Cher) au moment de célébrer l'épiphanie, rapporte le journal La Nouvelle République . Le quotidien cite notamment la cliente d'une boulangerie blésoise, qui s'est fendue d'un courrier après être tombée sur la fève à l'effigie de la présidente du Front national.

"Nous sortons d'une période de grande tension politique et nous sommes toujours dans une époque douloureuse et difficile. Les personnages politiques, et particulièrement les extrêmes, s'emparent à tout-va d'événements pour répandre un discours de haine et de provocation. Que dire à un enfant découvrant une telle fève ?", interroge dans son courrier la cliente.

Une série datant de 2011

Du côté du boulanger, l’explication est simple. La fève de la discorde fait en effet partie d'une série éditée en 2011, un an avant l'élection présidentielle, qui comprenait, outre Marine Le Pen, les figures de Nicolas Sarkozy, François Bayrou, Olivier Besancenot, mais aussi Ségolène Royal, Philippe De Villiers, José Bové ou encore Dominique Strauss-Kahn.

L'artisan se défend auprès du quotidien régional : "C'est complètement fortuit : les fèves coûtent cher, entre 40 et 80 centimes, et il nous restait des stocks des années passées. Nous finissons les séries ! D'ailleurs, la centaine de fèves politiques a déjà été écoulée". Plus de risques donc de tomber sur une telle fève. En tout cas jusqu'à la prochaine échéance présidentielle de 2017.

A LIRE AUSSI >> Reconnaissez les galettes industrielles en un coup d' œil
 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques