Ce que l'on sait de la Clio noire retrouvée ce mardi à Paris

Ce que l'on sait de la Clio noire retrouvée ce mardi à Paris

DirectLCI
ENQUÊTE - Une seconde voiture louée par le terroriste présumé a été retrouvée mardi 17 novembre place Albert Khan, dans le 18e arrondissement de Paris.

Une Clio noire, immatriculée en Belgique et stationnée place Albert Khan dans le 18e arrondissement de Paris a provoqué le bouclage de tout un quartier, ce mardi matin. Selon les informations d'Europe 1 dont Metronews a obtenu confirmation, ce véhicule a été loué par Salah Abdeslam, un des huit terroristes présumés auteurs des attentats du 13 novembre à Paris.

C'est un signalement émanant d'agents de la mairie de Paris qui est à l'origine de cette découverte. La voiture était en effet mal garée, sur un passage piéton. Vers 9h20, un important périmètre de sécurité avait été déployé autour de cette place traversée par le boulevard Ornano, qui mène à la Porte de Clignancourt.

EN SAVOIR + >>  DIRECT - Suivez avec nous tous les événements en temps réel

Elle pourrait avoir servi à des repérages

Une équipe de déminage du laboratoire central de la préfecture de Police de Paris (PP) a été appelée sur place afin de s'assurer que cette Clio n'était pas piégée. Dans le même temps, les enquêteurs de la PJ procédaient à plusieurs fouilles de boutiques situées dans le périmètre. Le véhicule a finalement été évacué et des analyses de police techniques et scientifiques sont en cours d'exploitation.

Selon l'AFP, cette voiture a été repérée sur l'autoroute A1 en amont des attaques "dans le cadre de ce qui pourrait être des liaisons préparatoires entre Paris et la Belgique". Il s'agit de la seconde voiture louée par Salah Abdeslam qui apparaît dans le dossier, après la Polo noire abandonnée au Bataclan par les terroristes au soir de l'attaque meurtrière. Mardi, l'homme est toujours recherché par les enquêteurs, notamment en Belgique.

EN SAVOIR +
>>
Notre dossier complet sur les attentats du vendredi 13 novembre
>>
Comment parler des attentats avec ses enfants ?
>>
Rumeurs, fakes... attention aux fausses infos qui circulent sur le Net

Plus d'articles

Sur le même sujet