Chartres : un guérisseur soupçonné d'avoir violé ses patientes

Chartres : un guérisseur soupçonné d'avoir violé ses patientes

FAIT DIVERS - Un Chartrain a été mis en examen pour agression sexuelle, viols et exercice illégal de la médecine, après que trois clientes au moins aient déposé plainte. Le juge d’instruction saisi tente notamment de déterminer s'il existe d'autres victimes.

Il recevait ses patientes, dans le sous-sol d’une maison à Chartres. Un magnétiseur-guérisseur a été mis en examen le 20 juin dernier pour agression sexuelle, viols et exercice illégal de la médecine, après les plaintes d'au moins trois clientes. 


Auditionnée par les policiers de la sûreté départementale (SD), l'une d'entre elles, âgée de 52 ans, explique notamment que l'homme de 60 ans aurait profité d'une séance pour lui mettre son sexe dans une main, avant de lui caresser le ventre et d'essayer de l’embrasser. Confiant n'avoir pu se défendre ni hurler lorsque ça s'est produit, elle soupçonne ce dernier de l’avoir droguée ou hypnotisée, précise L'Echo Républicain, qui relate l'affaire.

Deux gardes à vue

Lors d'une première audition le 11 avril, il aurait affirmé aux policier pratiquer l’ostéopathie, mais il s'est avéré qu'il ne possède aucun diplôme dans ce domaine. Le 19 juin, à l'occasion d'une seconde garde à vue, il aurait cette fois déclaré que les relations sexuelles étaient consenties.


L'enquête en cours "ne concerne pas uniquement l’Eure-et-Loir", a indiqué le procureur de la République, précisant que le juge d’instruction saisi poursuit ses investigations. Elles visent notamment à déterminer s'il existe d'autres victimes qui ne se seraient pas déclarées.

Plus d'articles

Sur le même sujet