Créteil : un élu Les Républicains mystérieusement tué à son domicile

Créteil : un élu Les Républicains mystérieusement tué à son domicile

FAITS DIVERS - Un conseiller municipal de Créteil a été retrouvé mort mardi matin dans son appartement à Créteil (Val-de-Marne). Crime crapuleux ou antisémite ? Pour l'heure, "aucune piste n'est écartée", nous assure une source judiciaire.

Alain Ghozland, conseiller municipal Les Républicains (LR), a été retrouvé mort ce mardi matin dans son appartement de Créteil (Val-de-Marne), a appris metronews de source policière, confirmant des informations d'Europe 1 et de RTL . L'homme, âgé de 73 ans, a été découvert par son frère, qui s'inquiétait de ne pas l'avoir vu la veille au soir à la synagogue. "C'est ensuite lui qui a appelé les secours", indique une source policière.

Un véhicule disparu

"Il est encore trop tôt pour connaître les causes du décès", ajoute, prudemment, cette source. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'appartement a, semble-t-il, été fouillé. En revanche, selon une source judiciaire contactée par metronews, aucune trace d'effraction n'était visible sur la porte de l'appartement situé au 4e étage. Un véhicule appartenant à  la victime, stationné devant son domicile, a disparu. Une autopsie pratiquée mercredi matin doit déterminer précisément les causes de la mort.

Selon un proche de la famille de la victime contacté par metronews, le corps d'Alain Ghozland présentait des traces d'ecchymoses, laissant penser qu'il "a pu être tabassé". Des coups de couteau auraient aussi été visibles, selon cette même source. "Certes, des lésions ont été relevées par les médecins à la découverte du cadavre. Mais il est encore trop tôt pour dire qu'elles ont été commises par un couteau", poursuit cette source judiciaire.

Crime crapuleux ou antisémite?

Alain Ghozland était très impliqué dans la communauté juive de Créteil , l'une des plus importantes de France. Son père, Henri, avait lui-même été l'un des fondateurs de l'association culturelle israélite de Créteil. "Les gens sont bouleversés. Ils ne savent pas quoi penser et se posent beaucoup de question", nous indique une proche de la famille.

Crime crapuleux ou antisémite ? Pour l'heure, les enquêteurs s'orientent plutôt "vers la piste crapuleuse". Mais "tout reste ouvert", assure-t-on de source judiciaire. Le parquet de Créteil a confié l'enquête ouverte pour "homicide volontaire" à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques