Disparition de Maëlys : le suspect filmé en train de nettoyer sa voiture à une station de lavage pendant 1h30

ENQUÊTE – L’homme de 34 ans mis en examen dans l’enquête sur la disparition de Maëlys a été filmé au lendemain du mariage dans une station de lavage durant 1h30.

Le lendemain du mariage, il a lavé sa voiture dans une station de lavage durant 1h30. L’homme de 34 ans, mis en examen dans l’enquête sur la disparition de Maëlys, a en effet été filmé par une caméra de vidéosurveillance en train de nettoyer sa voiture, a-t-on appris de source proche du dossier confirmant une information de BFMTV. 


Le suspect avait déjà expliqué aux enquêteurs qu’il avait nettoyé son véhicule parce qu’il avait l’intention de le vendre. Mais le nettoyage méticuleux de l’intérieur du coffre, avec un produit normalement utilisé pour les jantes, interrogeait les gendarmes. Ce produit puissant peut en effet tromper l’odorat des chiens et faire disparaître de nombreuses traces. 

En vidéo

VIDÉO - Disparition de Maëlys : ce que l'on sait du suspect

La ligne téléphonique d'un second portable résiliée

Le dimanche 27 août, vers 17h, l’ancien maître-chien est ainsi filmé en train de nettoyer le véhicule pendant une heure et demie. Il insiste  particulièrement sur certaines parties de sa voiture, précise BFMTV. Cette information s’ajoute à une liste troublante d’éléments qui pèsent sur lui. S’il nie toute implication dans la disparition de la fillette de 9 ans, il a reconnu que Maëlys et un autre enfant étaient montés dans sa voiture au cours de la soirée de mariage pour voir si ses chiens étaient dedans. Or, l'enquête a montré que le garçon "blond" évoqué par le mis en examen n'existe pas. Aucun enfant présent à la cérémonie n'a en effet pu confirmer son récit. 


Sur son absence durant la soirée, le suspect l'a justifiée en expliquant qu’il avait du vin sur son short. Il serait alors rentré chez lui pour se changer et aurait jeté le vêtement à la poubelle. Un short qui reste à ce jour introuvable. Quant aux égratignures sur son bras et son genou, du jardinage, selon lui. Dernière élément qui intrigue : le second portable du suspect, dont il avait caché l'existence aux gendarmes lors de sa garde à vue. Le lundi suivant le drame, il a résilié cette ligne téléphonique. Selon Le Dauphiné, ce second portable - tandis que l'autre était éteint - aurait été en fonctionnement cette nuit-là, déclenchant des antennes relais alors que le trentenaire affirmait être à ce même instant au mariage. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys à un mariage

Plus d'articles

Sur le même sujet