Disparition de Maëlys : "On a d’amples raisons d’être pessimistes", confie l’avocat des parents

ANGOISSE – Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, Maëlys, 9 ans, disparaissait en plein milieu d’une fête de mariage dans la commune de Pont-de-Beauvoisin. L’enquête a permis pour l’instant de mettre en examen un suspect de 34 ans, mais aucun signe de vie de la fillette n'est arrivé.

Cela fait 15 jours maintenant que la petite Maëlys a disparu. Très discrets depuis le début des recherches, les parents de l’enfant sont sortis de leur silence, dimanche, dans un entretien dans le Dauphiné Libéré. La mère de la fillette dit avoir trouvé le comportement du seul suspect mis en examen à ce jour, un homme de 34 ans, "étrange". Lui nie les faits en bloc, mais certains indices sont difficiles à expliquer, telles les traces ADN retrouvées dans sa voiture fraîchement nettoyée.


Mais deux semaines après les faits, l’avocat de la famille, Fabien Rajon, concède sur TF1 que l’attente est "insupportable", "insoutenable", pour ses clients. "Objectivement, le temps avançant, on a toujours de plus amples raisons d’être pessimistes", observe-t-il par ailleurs sur RTL ce dimanche. "Au regard du délai écoulé, nos chances sont effectivement minces", regrette-t-il. Mais d’une certaine manière, ajoute-t-il, les parents de Maëlys gardent espoir de retrouver un jour leur fille saine et sauve. "Il y a une mobilisation de la part des gens qui est très importante avec des recherches effectuées spontanément, il y a des investigations de très haut niveau, des moyens quantitatifs et qualitatifs déployés dans l’enquête."

Au regard des éléments révélés par l’enquête concernant le suspect de 34 ans, les parents de Maëlys sont persuadés qu’il en sait davantage que ce qu’il a bien pu dire aux enquêteurs. Ils lui demandent donc de dire l’entière vérité.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys à un mariage

Plus d'articles

Sur le même sujet