DOCUMENT Sept à Huit - Disparition de Maëlys : les quelques mots de Nordahl L., suspect, avant sa mise en examen

ENQUETE – Interpellé le jeudi 31 août avant d’être relâché le 1er septembre, Nordahl L . a échangé par téléphone avec une journaliste de Sept à Huit le samedi qui a suivi… Avant d’être mis en examen pour enlèvement et séquestration le 3 septembre, et d’être placé en détention provisoire. Ce bref échange a été diffusé ce dimanche soir dans l’émission.

Il est présumé innocent, mais est à ce jour le seul suspect. Nordahl L.  a été mis en examen pour "enlèvement et séquestration" et écroué le dimanche 3 septembre dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Maëlys, le 27 août, peu après 3h du matin. 


Cet ancien militaire âgé de 34 ans et domicilié chez ses parents à Domessin (Savoie) avait été interpellé le jeudi 31 août vers 10h20, avant d’être relâché le lendemain, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui. Mais entre le 1er et le 3 septembre, des résultats d’analyse sont parvenus aux enquêteurs : l’ADN de la petite Maëlys, mêlé à celui de Nordhal L. a été retrouvé dans l’Audi A3 de ce dernier…. Nordalh L. est depuis écroué. 


Entre sa fin de garde à vue et sa mise en examen, une journaliste de Sept à Huit est parvenue à joindre l’ancien militaire par téléphone. Il clamait déjà, comme il continue de le faire, son innocence. 

"Très traumatisant comme expérience"

Dans cet échange téléphonique, Nordahl L .,déclare alors,  au sujet de son interpellation et de son placement en garde à vue : "C’est très traumatisant comme expérience donc… Donc rien à dire. Des accusations, des choses comme ça, c’est tellement grave que… "


Il poursuit : "Je connais les mariés, bien sûr, c’est des amis. C’est d’autant plus désagréable tout ça, c’est pour ça". 

"Les enquêteurs ont bien compris"

La journaliste le relance au sujet des légères blessures sur son corps : "Vous avez répondu aux accusations sur le fait que vous aviez des égratignures, vous leur avez expliqué quoi ?"

Nordahl L. répond : "Mais ça, c’est des choses courantes  de la vie, je veux dire… J’ai un bout de jardin. Bon, ben des fois on se prend une petite branche dans les pieds. Voilà, les enquêteurs ont bien compris et on bien vu ces choses-là". 


Nordahl L. avait en effet indiqué aux gendarmes s’être égratigné en taillant les framboisiers. Des gendarmes à qui sa mère a pourtant indiqué qu’il ne jardinait jamais… 


Pour la famille de Nordahl, l'ancien militaire est innocent. Sa mère ne voit pas comment notamment, en moins d'une heure, entre 3 et 4 heures du matin de dimanche 27 août, il aurait pu enlever une enfant. 

En vidéo

Sept à huit du 10 septembre 2017

 "Mon frère n’a jamais eu d’accès violent, surtout pas avec un enfant", déclare sa soeur de son côté.... 

 

Nordahl L. dort depuis huit jours maintenant en prison. Maëlys, elle, est toujours, quinze jours après sa disparition introuvable. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Disparition de Maëlys à un mariage

Plus d'articles

Sur le même sujet