Drame de Sept-Sorts : le conducteur qui a foncé dans la pizzeria est mis en examen

ENQUÊTE - Lundi soir, un homme a foncé dans une pizzeria de Sept-Sorts en Seine-et-Marne. Son geste fou a causé la mort d'une adolescente et blessé treize autres personnes présentes dans l'établissement. Cinq l'ont été grièvement dont un jeune garçon de 3 ans. Durant sa garde-à-vue a expliqué avoir voulu se suicider et avoir ingurgité des médicaments. Le conducteur a été déclaré responsable pénalement par le parquet puis mis en examen mercredi soir.
Live

JUSTICE


Le conducteur a été mis en examen pour meurtre aggravé, tentative de meurtres, dégradations par un moyen dangereux et conduite sous l'emprise de stupéfiants.

JUSTICE


Comme attendu, le conducteur est mis en examen, notamment pour meurtre aggravé, et écroué.

JUSTICE


Selon le parquet, le conducteur, qui était dans un délire de persécution, selon le procureur adjoint, peut être considéré responsable pénalement. Après l'examen psychiatrique, il a été conclu qu'il n'y avait pas d'"abolition ou d'altération du discernement". 


Lors de sa conférence de presse, le magistrat avait indiqué que le suspect n'avait jamais fait l'objet d'un suivi psychiatrique. 

#PROFIL


Un homme aux propos "incohérents" et "dans un délire de persécution".

Voiture-bélier contre une pizzeria de Sept-Sorts : le profil insaisissable du conducteur

Voiture-bélier contre une pizzeria de Sept-Sorts : le profil insaisissable du conducteur

#CONFERENCEDEPRESSE


L'état de santé des victimes : 


Cinq victimes ont été déclarées en urgence absolue. L’une d’entre elle a encore son pronostic vital engagé: il s'agit d'une femme de 44 ans. Le pronostic vital du petit frère de la victime décédée n'est plus engagé. 


Les 4 autres victimes en urgence relative demeurent hospitalisées.


Les 13 autres, se sont rendus à la cellule médicale spécialisée pour être soignée. Les avocats du barreau de Meaux ont fait savoir qu’ils se mobilisaient pour assister les victimes. 

#CONFERENCEDEPRESSE 


Pourquoi l'homme a choisi ce lieu ? 


Le mis en cause explique que c’est un lieu facile d’accès, sans sécurité, sans protection. Très peu de temps avant de commettre cet acte, il devait partir à Paris. 


Il se décrit comme hors contrôle au moment des faits. Il est confus quant au mobile : s’il commet un acte qui le conduit en prison, il estime qu'il y sera en sécurité. 


C’est un célibataire, sans enfant de 32 ans. Il aurait eu une petite amie durant 3 ans de laquelle il est séparé. Il a déjà été condamné pour conduite en état alcoolique. Il n'était pas suivi sur le plan psychiatrique d’après ses proches. 


Il exerçait la profession de vigile mais avait cessé de travailler, il y a plusieurs mois, victime d’un accident de travail. Il s'agit également d'un très gros consommateur de produits stupéfiants, dès son plus jeune âge (9ans).


Pas de mobile terroriste : celui-ci est complètement écarté. 

#CONFERENCEDEPRESSE 


Premières déclarations du mis en cause : 


Pour le procureur adjoint, les auditions sont compliquées, floues. Il tient des propos incohérents : il déclare avoir consommé une quantité importante de médicaments, la veille des faits. Une plaquette d’Antarene et un tube entier de Daffalgan codeiné.


 Il explique qu’il a absorbé ces médicaments motivé par des envies de suicide, sachant que ces médicaments en permettent pas de mettre fin à ses jours puis voulait mieux dormir. Il aurait déjà tenté de mettre fin à ses jours, par le passé sans préciser la date, ni les circonstances. 


Il apparait au cours de ces auditions un véritable délire de persécution de la part de l’intéressé : il se sent suivi, les gendarmes enquêtent sur lui, il déclare aussi qu’il n’a pas de contentieux avec le propriétaire de la pizzéria et ne connait pas les victimes. 

#CONFERENCEDEPRESSE 


Les qualifications juridiques : 


- Meurtre aggravé (parce que la victime est une mineure de moins de 15ans)

- Tentative de meurtre aggravé (car parmi les blessés, une victime de moins de 15 ans)

- Tentative de meurtre 

- Conduite sous l’effet de peroduits stupéfiants

- Dégradation par moyen dangereux pour les personnes 


Demain, une information judiciaire sera ouverte. L’interessé sera présenté à un juge d’instruction dans la journée de demain. Un examen psychiatrique sera effectué. 

#CONFERENCEDEPRESSE 


Eric de Valroger, procureur de la République adjoint à Meaux commence par présenter ses condoléances aux victimes et à leur famille. Et fait un rappel des faits : 


Lundi soir, entre 20h et 20h10, une BMW roulait dans la zone commerciale de sept-sorts. Le conducteur décide de quitter son axe de circulation pour foncer délibérément dans la pizzéria. Une trentaine de clients se trouvaient attablés. Sans freiner, le véhicule a pénétré dans le restaurant. Il tente une marche arrière, des clients sont intervenus pour l’empecher de le faire et l’ont extrait de son véhicule. Les gendarmes l’ont interpellé sans difficulté. 


Les enquêteurs ont procédé à un test alcoolémie qui s'est révélé négatif. Puis un test aux stupéfiants qui s’est révélé positif dans les urines. Pour l’heure, l’analyse sanguine n’a pas encore donné ses résultats. 

#DRAME 


A quelques minutes de la conférence de presse du procureur, ce que l'on saitdu drame.

Voiture-bélier lancée contre une pizzeria : ce que l'on sait du drame qui a tué une jeune fille à Sept-Sorts

Voiture-bélier lancée contre une pizzeria : ce que l'on sait du drame qui a tué une jeune fille à Sept-Sorts

#VIDEO 


Le résumé du drame 

#ENQUETE 


Les perquisitions chez le père du suspect sont terminées. Le procureur de la République tiendra une conférence de presse à 17h. 

#ENQUETE 


Selon les informations de LCI, le suspect a été transféré dans la nuit, à Crécy-la-Chapelle où il a été placé en garde à vue. 

Urgent

#ENQUETE 


Une enquête de flagrance a été ouverte pour homicide volontaire avec arme, tentative d'homicide volontaire avec arme et conduite sous l'emprise de produits stupéfiants.

#PROFIL


La piste terroriste écartée, quel est le profil du chauffard ? Nos réponses. 

#BILAN 


Le bilan des victimes demeurent inchangé. Cependant, le pronostic vital des cinq blessés "n'est plus engagé", indique l'AP-HP. Outre la jeune fille décédée et les cinq personnes blessées gravement, huit autre personnes ont été blessées plus légèrement, indique de son côté, Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. 

Le chauffeur sous l'emprise de médicaments


Selon une source judiciaire citée par l'AFP, le conducteur de la voiture folle "avait absorbé une quantité importante de médicaments".

"Ce regard qu'il avait là, toute ma vie ce sera ancré dans ma tête"


Un homme, attablé en terrasse au moment des faits, raconte à LCI le drame et la manière dont il stoppé, avec d'autres personnes, le chauffard qui tentait de prendre la fuite en faisant marche arrière.

VIDÉO - Voiture lancée contre une pizzeria en Seine-et-Marne : "Il a accéléré et encastré tout le monde", raconte un client

VIDÉO - Voiture lancée contre une pizzeria en Seine-et-Marne : "Il a accéléré et encastré tout le monde", raconte un client

Dans la journée de mardi, une reconstitution doit avoir lieu à Sept-Sorts, à l'endroit où la voiture a foncé sur les clients, tuant une jeune adolescente. 

A 0h15, ce que l'on sait du drame de Sept-Sors qui a causé la mort d'une fillette de 12 ans. Cinq personnes sont encore en urgence absolue.

Voiture-bélier lancée contre une pizzeria : ce que l'on sait du drame qui a tué une jeune fille à Sept-Sorts

Voiture-bélier lancée contre une pizzeria : ce que l'on sait du drame qui a tué une jeune fille à Sept-Sorts

Le point sur la situation du procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger.

Un conducteur sous l'emprise de produits stupéfiants


L'individu est âgé de 31 ans (né en 1985) et résident de La Ferté-sous-Jouarre. Il présente un profil psychologique instable. "Nous avons des éléments qui laissent penser qu'il était sous l'emprise de produit, mais a priori pas d'alcool", a spécifié le procureur adjoint.

Le mobile terroriste définitivement écarté


Le procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger, a tenu une conférence de presse. Il a indiqué que la piste terroriste était définitivement écartée. La BMW a foncé délibérément dans la pizzeria vers 20h-20h20. Une enquête de flagrance a été ouverte pour homicide volontaire avec arme, tentative d'homicide volontaire avec arme et conduite sous l'emprise de stupéfiant. Il a confirmé qu'aucune arme ni dispositif n'avaient été découverts.

Le ministère de l'Intérieur a expliqué sur France Info que les forces de l'ordre n'avaient rien trouvé "de dangereux" dans la BMW. Le conducteur s'est laissé interpellé sans opposer de résistance.

"J'ai entendu un gros boom et j'ai fait sortir les gens autour de moi"

Aucune trace de freinage du véhicule n'aurait été constatée. Selon un témoin, une voiture aurait empêché la BMW de reculer après avoir percuté les tables en terrasse jusqu'à l'arrivée des autorités.

Le ministère de l'Intérieur annonce un décès et 13 blessés dont quatre gravement ainsi qu'un enfant évacué en urgence absolue.

Le conducteur de la BMW grise serait un homme né en 1985, domicilé à La Ferté-sous-Jouarre, mais inconnu des services de police. Il aurait voulu mettre fin à ses jours après avoir raté sa première tentative dimanche. La section de recherche de Paris est sur place pour l'interroger. L'individu a été placé en garde à vue.

"Le terme d’incident est le plus approprié", selon Gérard Branly, sous-préfet de Seine-et-Marne.

Un enfant de 4 ans, le frère de la première victime, fait partie des blessés graves. Son pronostic vital est engagé.

"Il y avait beaucoup de sang, beaucoup de blessés", selon un témoin.

La jeune fille tuée serait âgée de 12 ans (et non 8 ans comme annoncé préalablement), selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur sur LCI. Huit personnes ont été blessées, quatre sont en urgence absolue. Un enfant de 4 ans a été évacué vers l'hôpital Necker de Paris.

Le bilan actuel fait état d'un mort, une jeune fille de 12 ans, et de sept blessés, dont cinq en urgence absolue.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les propos de l'homme "permettent d'écarter la piste terroriste". Il aurait déjà tenté de "mettre fin à ses jours sans succès" il y a quelques jours. "Il aurait décidé de recommencer de cette manière-là", explique une source judiciaire. 

L'auteur de l'incident, un homme d'une trentaine d'années, a été interpellé. Il aurait tenu des propos confus aux gendarmes, expliquant avoir voulu se suicider et ayant des armes dans son véhicules, selon RTL. Il n'était pas connu des services de gendarmerie.

Le parquet de Meaux évoque un "acte délibéré", mais qui n'a "a priori rien à voir avec un acte terroriste".

Selon le gérant du restaurant le Dragon d’or, situé rue du Hainault, la voiture aurait foncé sur la terrasse de la pizzeria Cesena peu après 20h. Tous les blessés auraient déjà été évacués et la gendarmerie a organisé un périmètre de sécurité autour de l'établissement.

La pizzeria Cesena se situe dans une zone commerciale de Sept-Sors au nord de la Seine-et-Marne.

Le véhicule, une BMW grise, s'est encastré dans la devanture de la pizzeria après 20h.

Selon nos informations, l'auteur a été interpellé. Une fillette de 8 ans a été tuée par le véhicule.

Les premiers témoins sont choqués

LES FAITS


Une voiture a foncé sur la terrasse de la pizzeria Cesena à Sept-Sorts, près de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), ce lundi soir. Une petite fille a été tuée, plusieurs personnes sont blessées dont certaines dans un état grave.

Lundi peu après 20 heures dans le village de Sept-Sorts, près de La Ferté-sous-Jouarre, un homme est sorti de la route sur laquelle il roulait dans sa BMW pour foncer sur la pizzeria Cesena. Son geste a causé la mort d'une jeune fille, âgée de 13 ans, et a blessé 13 personnes dont cinq gravement, parmi eux, un petit garçon de 3 ans.  

Interpellé sur place, l'individu, inconnu des services de renseignements et de la justice, a déclaré en garde à vue "avoir tenté de mettre fin a ses jours sans succès, hier (dimanche, ndlr). Il aurait décidé de recommencer de cette manière-là", a rapporté une source judiciaire.

Suivez avec nous les derniers développements de l'enquête

Plus d'articles

Sur le même sujet