Elu tué à Créteil : deux hommes mis en examen

Elu tué à Créteil : deux hommes mis en examen

FAIT DIVERS - Deux jeunes hommes ont été mis en examen et placés en détention provisoire dans l'enquête sur le décès d'un élu Les Républicains, retrouvé mort asphyxié à son domicile à Créteil.

Deux jeunes hommes ont été mis en examen lundi pour homicide volontaire après le meurtre du conseiller municipal (Les Républicains) de Créteil Alain Ghozland, a-t-on appris de source judiciaire. Arrêtés samedi matin, les deux suspects, âgés de 21 et 23 ans, ont été placés en détention provisoire.

Une information judiciaire pour "homicide volontaire", "vol avec violences" en réunion et "séquestration" a été ouverte par le parquet de Créteil. "L'enquête devra faire toute la lumière sur le ou les mobiles, ainsi que sur d'éventuelles complicités." La Brigade criminelle de Paris a été chargée de l'enquête.

Des jeunes déjà connus de la police

Le plus âgé, déjà condamné pour vols aggravés, "se trouvait sous bracelet électronique" après un cambriolage. Le plus jeune a été condamné une fois pour vol avec violence. Ils étaient entendus par la police depuis leur arrestation samedi matin .

À LIRE AUSSI >> Alain Ghozland est mort asphyxié, selon les résultats de l'autopsie

Ils "ont nié en garde à vue toute implication" dans le décès de l'élu, retrouvé mort asphyxié le 12 janvier à son domicile dans cette ville du Val-de-Marne, a ajouté la source judiciaire. "Les éléments sur leur implication reposent sur des identifications de trace biologique, la téléphonie et le recoupement de témoignages", a cependant précisé cette même source.

EN SAVOIR + >> Un élu Les Républicains mystérieusement tué à son domicile

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques