Exhibition sexuelle dans une piscine de Nantes : un suspect interpellé

Exhibition sexuelle dans une piscine de Nantes : un suspect interpellé

FAIT DIVERS - Un homme âgé de 39 ans a été interpellé mardi 8 mars et placé en garde à vue. Ce dernier est soupçonné de s'être masturbé devant une famille dans les douches de la piscine Jules Vernes de Nantes (Loire-Atlantique).

Une mère de famille a porté plainte fin février après avoir été témoin, aux côtés de ses trois enfants, d'une scène d'exhibition sexuelle. Les faits remontent au 27 février dernier à la piscine Jules-Verne située rue Grandjouan à Nantes (Loire-Atlantique). La famille se trouve au niveau des douches de l'établissement, lorsqu'un homme s'est masturbé devant elle.

Scandalisée par les faits, la baigneuse a tout de suite informé le personnel de l'établissement. Interrogé par les maîtres nageurs, l'individu aurait fait mine de ne pas comprendre le français, avant de prendre la fuite à bord d'une camionnette. Une description du véhicule avait alors été donnée aux forces de l'ordre.

Une camionnette signalée

Mardi 8 mars, un peu plus d'une semaine après les faits, le personnel de la piscine Jules-Verne a reconnu l'individu dans les bassins de l'établissement. Il a alors composé le 17 pour que la police intervienne. Son véhicule était retrouvé sur le parking de la piscine et le suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

Pendant son audition, le trentenaire a nié les faits. Selon ses déclarations, il allait à la piscine "juste pour se laver" fait savoir une source policière.La mère de famille, elle, a fait savoir, qu'elle avait déjà vu le suspect dans la piscine pendant les vacances scolaires d'hiver, entre le 6 et le 22 février dernier.

Une confrontation entre la mère de famille et le mis en cause a eu lieu. Celle-ci a reconnu formellement l'individu tandis que ce dernier a continué à nier les faits. Le suspect comparaîtra le 20 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Nantes. Pour ces faits, il encourt trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende .

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques