Gonesse - Expédition punitive à 19 contre un : des peines de six ans à treize ans de prison

Gonesse - Expédition punitive à 19 contre un : des peines de six ans à treize ans de prison

ACHARNEMENT – Des peines allant jusqu'à treize ans de prison ferme ont été prononcées à l’encontre de 19 jeunes jugés pour la mort d’un membre d’une bande rivale à Gonesse, dans le Val-d’Oise. Ils n’avaient laissé aucune chance à leur victime.

Mohamed n’avait aucune chance de s’en sortir. Victime d’une expédition punitive en 2013, sur fond de violentes altercations entre bandes rivales des quartiers de Gonesse, au nord de Paris, il avait reçu quatorze coups de couteau. Identifiés et interpellés, ses seize agresseurs ont été renvoyés devant les assises pour meurtre. Les trois conducteurs les ayant acheminé jusqu’à la victime étaient, eux, jugés, pour complicité. Agés de 17 à 20 ans, ils étaient donc mineurs au moment des faits.


Faute de pouvoir prouver l’intention d’homicide, le parquet avait requalifié les faits en coups mortels. Les deux avocats généraux avaient alors requis les peines les plus lourdes contre les trois agresseurs qu’ils considéraient comme les auteurs des coups de couteau : quinze ans de prison contre deux d’entre eux, treize ans contre le troisième. Finalement, ces derniers seront condamnés à onze et treize ans de prison. Mais l’enquête n’a jamais permis d’identifier formellement celui ou ceux qui ont porté les coups de couteau. 

Pour les autres, les peines prononcées sont d'au moins six ans de prison, tandis que le parquet avait requis des sentences allant jusqu'à douze ans de prison, en fonction du rôle de chacun dans ce meurtre. "Personne n’a reconnu ni indiqué celui qui l’avait fait", a regretté l’avocat des parties civiles Philippe Van der Meulen à l’AFP. Les avocats généraux ont également requis une interdiction de séjour dans le Val-d’Oise de dix ans pour l’ensemble des accusés.

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques