Il égorge sa femme puis s'égorge à son tour

Il égorge sa femme puis s'égorge à son tour

FAIT DIVERS – Un homme âgé de 49 ans et son épouse âgée de 46 ans ont été retrouvés morts ce jeudi matin à leur domicile de Goetzenbruck (Moselle). Selon les premiers éléments de l'enquête, le quadragénaire aurait tué sa femme avant de se donner la mort, à la suite de problèmes de couple.

Nathalie et Serge s'étaient mariés en 2003. Ensemble, ils avaient fait construire un pavillon à l'entrée du village de Goetzenbruck (Moselle) sur un terrain où a été réalisé un très joli jardin. Le couple vivait paisiblement – en apparence du moins – dans cette maison avec leur fils unique, aujourd'hui âgé de 19 ans et pompier bénévole.

Ce jeudi matin, inquiets de ne pas avoir de nouvelles de leur fille, les parents de Nathalie, domiciliés dans ce même village de 1600 habitants se sont sont rendus ce jeudi matin à son domicile. Après avoir sonné plusieurs fois, ils ont finalement appelé les pompiers, qui ont fait la macabre découverte après avoir pénétré dans le pavillon en fracassant une vitre.

Deux corps dans une mare de sang

Après avoir forcé la porte de la chambre à coucher, les soldats du feu ont découvert les cadavres. "Les pompiers ont retrouvé leurs deux corps gisant dans une mare de sang dans la chambre à coucher fermée à clé de l'intérieur", a précisé le procureur de Sarreguemines, Jean-Luc Jaeg. D'après les premières constatations, le mari aurait égorgé sa femme et se serait ensuite suicidé en s'égorgeant à son tour.

Un couteau de cuisine a été trouvé à côté de l'homme, un fonctionnaire civil de la défense de 49 ans. Sa femme, âgée de 46 ans, était aide-soignante. Le drame s'est déroulé alors que leur fils, âgé de 19 ans, se trouvait à Limoges.

Problème de couple

"Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agit clairement d'un drame familial. C'est un couple qui connaissait des problèmes de couple. La situation était actuellement tendue", a précisé le procureur de la République.

Joint jeudi soir par metronews, le maire de Goetzenbruck, Joël Romang, qui s'est rendu sur place dans la matinée est encore sous le choc. "Comme les habitants de ma ville, je suis abasourdi. C'était une famille qui n'avait pas d'histoire. Lui était dans les services de l'armée. Elle s'occupait de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer à l'hôpital d'Ingwiller, raconte l'édile. Je ne comprends vraiment pas comment on a pu en arriver là".

L'enquête a été confiée aux gendarmes de Bitche et Sarreguemines. Une autopsie est prévue à Strasbourg en début de semaine prochaine. Elle permettra notamment d'établir à quand remonte le décès du couple.

A LIRE AUSSI
>> Femme tuée à Romenay : son fils aurait reconnu les faits
>> Famille décimée dans le Loiret : le geste fou d'un père

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques