Il menace de se tuer si on lui retire son lion, le préfet doit trancher lundi

Il menace de se tuer si on lui retire son lion, le préfet doit trancher lundi

DirectLCI
FAIT DIVERS - Un jeune lion de 14 mois est détenu illégalement par un particulier dans l'Hérault. Lequel menace de se suicider si les gendarmes reviennent lui enlever son fauve.

Il menace de mettre fin à ses jours si on lui retire son... lion. Samedi, un maçon de 36 ans de Poussan, dans l'Hérault, a reçu la visite des gendarmes pour récupérer l’animal qu'il détient illégalement depuis sept mois. Après plusieurs heures de négociations, et afin d'éviter le pire, ils ont préféré faire demi-tour.

150 kilos

La bête âgée de 14 mois et qu'il a nommée Ciam aurait été offerte à son propriétaire actuel. Un cadeau, sans plus de précisions, qui pèse aujourd'hui quelque 150 kilos et est enfermé dans une cage provisoire en grillage. "Elle y est en sécurité, assure pourtant son propriétaire au micro de France Info. Elle n’y est pas quand vous allez dans des cirques, ils font des spectacles, ils les tapent ".

Aujourd'hui, le maçon demande du temps pour construire un nouvel enclos et régulariser les papiers de son fauve. Sa femme se serait inscrite au zoo de Lunaret pour suivre une formation d’auxiliaire de santé animale. Une situation tout à fait illégale, rappelle Midi Libre qui a dévoilé cette surprenante affaire. La préfecture de l’Hérault doit décider ce lundi si elle saisit l’animal.

Plus d'articles