INFO LCI – Paris : des professionnels de santé ligotés et agressés au couteau

INFO LCI – Paris : des professionnels de santé ligotés et agressés au couteau

ENQUÊTE – Un homme de 23 ans soupçonné d’avoir agressé et volé des médecins dans la capitale depuis le 1er septembre a été interpellé et écroué. Les enquêteurs du 2e DPJ recherchent d’autres victimes potentielles.

Le mode opératoire était très inquiétant. Si bien que les policiers avaient averti les professionnels de santé de la capitale. A chaque fois, l’agresseur prenait rendez-vous au téléphone ou sur une plateforme internet. Il s’assurait que ces médecins, psy ou sophrologues  étaient seuls à leur cabinet pour, le moment venu, exhiber un couteau, les ligoter et leur extorquer de l’argent.


Selon nos informations, un homme de 23 ans a été mis en examen et écroué, jeudi, pour avoir agi ou tenter d’agir de la sorte à au moins cinq reprises entre le 1er septembre et le 19 septembre, jour de son interpellation. Les enquêteurs du 2e district de police judiciaire (2e DPJ) ont réussi à remonter jusqu’à lui grâce à des investigations techniques et l’ont interpellé alors qu’il s’apprêtait à commettre une nouvelle agression. Un couteau a été retrouvé sur lui.

Du ruban adhésif

"Il prenait des précautions en se présentant sous une fausse identité", précise à LCI une source policière. Il pouvait se montrer par ailleurs très violent  pour obtenir des espèces, mais aussi des cartes bleues et leurs codes. "Il entravait les victimes avec du ruban adhésif ou tout autre type de lien", poursuit cette source.


Parmi les victimes, figurent quatre femmes et un homme. Les professionnels visés sont divers : hypnotiseur, sophrologue, diététicien, médecin généraliste, psychanalyste. Une d’entre elles a été grièvement blessée et souffre toujours de multiples fractures à la colonne vertébrale après avoir sauté par la fenêtre de son immeuble pour échapper à son agresseur.

D’autres victimes potentielles

En garde à vue, cet homme de 23 ans déjà connu par les services de police pour des faits de violence, a reconnu les faits. "Mais il n’explique pas pourquoi il visait ce type de professionnels. Il ne rentre pas dans les détails", ajoute-t-on de source policière. Quant au mobile des agressions, il apparaît clairement aux enquêteurs qu’il était question d'argent.


Face à la gravité des faits, une information judiciaire a été ouverte. Cet homme de 23 ans, déjà connu par les services de police pour des faits de violence, a été mis en examen par une juge d’instruction parisienne pour séquestration, vol sous la menace d’une arme, extorsion et violences. L’enquête se poursuit, notamment pour évaluer le préjudice financier de chaque victime. Les policiers sont aussi persuadés que d’autres professionnels de santé ont pu être agressés par cet homme, sans qu’ils n’aient encore porté plainte.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques