Paris XIe : 2 personnes égorgées dans une cour d'immeuble, le suspect transféré en psychiatrie

Paris XIe : 2 personnes égorgées dans une cour d'immeuble, le suspect transféré en psychiatrie

INFO LCI - Selon nos informations, un homme a égorgé son frère et son père ce vendredi. Les deux personnes, qui ont reçu des coups de couteau à la carotide, sont décédées. Un suspect a rapidement été interpellé. Il a été transféré en psychiatrie au vu de son état, incompatible avec un placement en garde à vue.

Selon nos informations, un homme a égorgé ce matin son frère et son père dans une cour d'immeuble située 119, rue de Montreuil, dans le XIe arrondissement de Paris, non loin de la Place de Nation. L'auteur présumé des faits a été interpellé, et le Samu a été dépêché sur place. Les deux victimes, qui ont reçu des coups de couteau à la carotide, ont succombé à leurs blessures. 


Un des corps a été retrouvé dans la cage d'escalier, l'autre dans la cour de l'immeuble. Des témoins du drame ont raconté à l'AFP la scène. Thomas, 21 ans, l'a vue depuis sa fenêtre : "J'ai vu un homme par terre, il y avait beaucoup de sang. Il y avait un autre homme debout à côté de lui. Il était habillé en blanc avec une djellaba." Un homme qui a "lâché son couteau et s'est mis à genoux [...] jusqu'à ce que la police vienne le chercher." François, lui, évoque "un carnage". "Quand je suis arrivé dans le hall, j'ai vu un corps au milieu d'une mare de sang, allongé par terre devant les boîtes aux lettres. C'était un carnage. Je suis sorti et là j'ai vu une autre personne toute tachée de sang".

Le tueur présumé n'habitait pas sur place

Selon nos informations, le tueur présumé était âgé de 31 ans et ne vivait pas avec son père, âgé de 63 ans et son frère âgé de 27 ans.  En revanche, une femme et un enfant de 3 ans habitaient là. Ils n'étaient pas sur place au moment des faits


La piste du drame familial est privilégiée. Le deuxième district de police judiciaire a été saisi de l'enquête. 


L'auteur présumé a été transféré en psychiatrie au vu de son état "inapte à un placement en garde à vue", ont-indiqué des sources policières à l'AFP. Il doit être placé à l'infirmerie de la préfecture de police.

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques