INFO TF1/LCI - Grand banditisme : des complices d’Antonio Ferrara à nouveau dans le viseur

INFO TF1/LCI - Grand banditisme : des complices d’Antonio Ferrara à nouveau dans le viseur

DirectLCI
FAITS DIVERS – Selon nos informations, les frères Bouabbas, des proches d’Antonio Ferrara, surnommé le "roi de la belle", se retrouvent à nouveau au cœur d’une enquête pour association de malfaiteurs en bande organisée. Karim Bouabbas a été interpellé en début de semaine. Son frère, Malek, est recherché par les policiers.

Une partie de "la bande à Nino" refait parler d’elle. Selon nos informations, les frères Bouabbas, des complices d’Antonio Ferrara, surnommé "le roi de la belle" pour son évasion spectaculaire de la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) en 2003, sont suspectés d’association de malfaiteurs en bande organisée pour, entre autres, un braquage dans un magasin commis à Paris au cours de l’été 2015.


Karim Bouabbas a été interpellé en début de semaine avec six autres individus par les policiers spécialisés du crime organisé, dont Faouzi H., dit "Le Blond" et Bachir A., eux aussi des proches d’Antonio Ferrara impliqués dans l’évasion de Fresnes. Le deuxième frère Bouabbas, Malek, est quant à lui recherché. Ce dernier avait en 2015 écrit un livre dans lequel il livrait son récit de l’une des évasions les plus spectaculaires de l’histoire de l’administration pénitentiaire.

Vols à main armée et vols de fret

La fratrie et leurs comparses sont désormais soupçonnés d’avoir poursuivi leur activité criminelle de vols à main armée, une fois sortis de prison. Ils se seraient, selon les premiers éléments de l’enquête, recentrés par ailleurs sur le vol de fret de produits de luxe.

Ces interpellations s’inscrivent dans le cadre d’une enquête ouverte à l’été 2015. Les investigations sont pilotées par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris et confiées à l’office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO). Selon nos informations, quatre gardes à vue ont été levées depuis lundi, dont celles de Faouzi H. et Bachir A. En revanche, Karim Bouabbas ainsi que deux autres suspects pourraient être présentés vendredi au juge parisien en charge de cette enquête. 

Plus d'articles

Sur le même sujet