Jean-Luc Delarue : Elisabeth Bost perd sa bataille judiciaire contre Anissa

Jean-Luc Delarue : Elisabeth Bost perd sa bataille judiciaire contre Anissa

JUSTICE - Le tribunal de Paris a décidé de débouter toutes les demandes d'Elisabeth Bost, qui contestait le mariage d'Anissa Khelifi avec son ancien compagnon Jean-Luc Delarue, quelques mois seulement avant sa mort. Un sacré revers pour l'animatrice de D8, qui entendait bien, par là, pouvoir faire changer le testament de l'animateur.

Depuis 2012, Elisabeth Bost enchaîne les recours, dans l'espoir de faire modifier les dispositions testamentaires de son ancien compagnon, Jean-Luc Delarue. Sa dernière bataille, qui s'est tenue le 9 février dernier devant le tribunal de Paris, consistait à faire annuler le mariage d'Anissa Khelifi avec l'animateur, survenu trois mois seulement avant sa mort, en 2012. Metronews, sur place, vous racontait alors cette audience, où l'avocate de l'animatrice de D8 décrivait Anissa comme une femme manipulatrice, qui aurait profité de la fragilité de Jean-Luc Delarue, malade, pour se voir hériter d'une belle fortune (11 millions d'euros).

EN SAVOIR + >> Revivez cette journée d'audience

Mais le combat aura été vain : comme l'a annoncé l'avocat d'Anissa sur Twitter, Me Francis Szpiner, le tribunal a débouté mardi Elisabeth Bost de toutes ses demandes, estimant en effet que ce mariage était un "projet mûrement réfléchi", avant même la découverte de la maladie de l'animateur. Et qu'au moment de rédiger son testament, Jean-Luc Delarue avait toute ses facultés, en dépit de sa maladie. La cour est allée plus loin encore, en condamnant Elisabeth Bost à payer 8000 euros de remboursement des frais de justice à Anissa Khelifi.  

"La ligne rouge a été franchie"

Une mauvaise nouvelle pour l'animatrice, qui a toujours fait valoir qu'elle se battait pour l'avenir de l'enfant qu'elle a eu avec Jean-Luc Delarue. Dans son testament, ce dernier avait décidé de léguer tous ses biens immobiliers et une bonne partie de sa collection d'art - soit 50% de sa fortune - à sa nouvelle femme. Son fils Jean, a de son côté reçu la société Reservoir prod, estimée à 11 millions d'euros (soit la même somme héritée par Anissa Khelifi). Avec cette précision : son ancienne compagne "n’a ni l’administration légale, ni la jouissance des biens" de son fils.

Si Elisabeth Bost n'était pas présente à l'audience du 9 février, Anissa Khelifi, elle, avait fait le déplacement. A la sortie du tribunal, elle avait fait part de sa colère d'être ainsi traînée devant la justice par l'animatrice de D8, estimant que "la ligne rouge" avait "été franchie". Mais le marathon judiciaire n'est peut être pas encore terminé : Elisabeth Bost a encore la possibilité de faire appel de cette décision. 

EN SAVOIR +
>> 
La guerre pour l'héritage de Jean-Luc Delarue continue
>> La procédure à l'encontre d'Anissa Delarue est annulée
>> 3 choses à savoir sur Jean-Luc Delarue

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques