Jean-Luc Lahaye réclame 10.000 euros de dommages et intérêts à Julie Pietri

Jean-Luc Lahaye réclame 10.000 euros de dommages et intérêts à Julie Pietri

FEMME QUE J’AIME – Nouveau rebondissement dans l’affaire Pietri – Lahaye. Un temps poursuivi pour "injure" par la chanteuse avant que celle-ci n’abandonne les poursuites in extremis, Jean-Luc Lahaye a décidé de lui réclamer à 10.000 euros de dommages et intérêts. Il explique son choix à metronews.

Ça ne s’arrêtera donc jamais. Alors que se tenait jeudi 24 mars à la 17eme chambre correctionnelle de Paris l’audience opposant les artistes Julie Pietri et Jean-Luc Lahaye pour "injure, diffamation et violation de la vie privée", la chanteuse a décidé in extremis de retirer sa plainte. La raison avancée par son avocat : "elle préfère se consacrer à sa carrière".

Oubliée, donc - ou presque - la remarque prononcée par le chanteur en mai 2015 sur RTL, alors qu’il était interrogé sur sa condamnation à un an de sursis pour corruption de mineure : "Est-ce qu’il faut que je me tape Julie Pietri ? Non merci !" L’affaire aurait pu en rester là. Sauf que les avocats de Jean-Luc Lahaye, Jean-Baptiste Jacquenet-Poillot et Karim Achoui, n’apprécient que modérément l’explication donnée à ce désistement de dernière minute.

EN SAVOIR + >> Jean-Luc Lahaye campe sur ses préférences : 'Je ne vais quand même pas me taper Julie Pietri'

"En plus d'être sali, je ne veux pas débourser des frais d'avocat"

Maître Jacquenet-Poillot nous livre donc sa propre interprétation. "Ce n’est pas pour se consacrer à ses activités que madame Pietri a retiré sa plainte. C’est pour ne pas perdre son procès, car elle savait que son action était inconséquente et que le tribunal allait l’annuler" explique-t-il à metronews. Avant de nous annoncer : "Pour cette raison, nous lui demandons aujourd’hui des dommages et intérêts pour procédure abusive, à hauteur de 10.000 euros."

Un revirement pour le moins inattendu que l’interprète de "Papa chanteur" a accepté de commenter ce vendredi, auprès de metronews, précisant que ces 10.000 euros, s’il venait à les empocher, lui serviraient à payer… sa défense. "Je ne veux pas, en plus d’être sali, débourser des frais d’avocat" déclare-t-il ainsi.

"Il n'a que ça à faire ?"

Il poursuit, à propos de sa querelle sans fin avec Julie Pietri : "J’ai beaucoup d’affection pour cette femme. J’avais milité en sa faveur pour qu’elle fasse partie de la troupe ‘Stars 80’. Je l’ai consolée d’un chagrin d’amour, il y a trois ans. J’étais très proche d’elle. Et j’ai eu la désagréable surprise de voir qu’elle disait des choses pas très gentilles sur moi. C’est là que je me suis autorisé à sortir cette phrase, qui relève effectivement de la goujaterie."

Une nouvelle procédure que nous confirme l’avocat de la chanteuse. Loin de cacher sa fatigue au sujet de cette affaire, Jim Michel-Gabriel, contacté par téléphone ce matin, détaille : "Il ne faut pas changer les rôles. Si nous avons été contraints de saisir la 17eme chambre, c’est bien à cause des propos de monsieur Lahaye." Et de se demander : "Il n’a que ça à faire ? Je suis étonné qu’il ne passe pas à autre chose, comme ma cliente. Même si c’est de bonne guerre de demander des dommages et intérêts, encore faut-il justifier cette somme. Il aurait pu être élégant et se limiter à 1 euro symbolique. Mais non, c’est du théâtre, encore une fois. Du théâtre médiocre."

EN SAVOIR + 
>> Jean-Luc Lahaye condamné pour corruption de mineure >>  Jean-Luc Lahaye utilise "les petites culottes" de ses fans "comme foulard"

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques