La police s'inquiète de radicalisations dans ses rangs

La police s'inquiète de radicalisations dans ses rangs

SECURITE - Selon une note confidentielle de la préfecture de Paris, plusieurs cas de dérives radicales ont été recensés dans les rangs des forces de l'ordre.

Ce n'est pas encore un phénomène, mais la situation inquiète la préfecture de police de Paris. Entre 2012 et 2015, rapporte mercredi Le Parisien, qui a pu consulter une note confidentielle, 17 cas de radicalisation ont été enregistrés dans les rangs des forces de l'ordre de la capitale. Une menace prise au sérieux, même si elle ne concerne que quelques individus isolés.

Quelques cas isolés parmi 27.000 fonctionnaires

Dans la plupart des cas, ces entorses à la laïcité concernent la pratique de la religion musulmane dans les commissariats, par exemple avec la diffusion de chants religieux en patrouille, le refus de protéger une synagogue, ou encore la pratique de prières quotidiennes dans le commissariat. L'une de ces affaires, plus sérieuse, s'apparente à un appel au meurtre sur les réseaux sociaux, et a conduit son auteur devant les tribunaux. Les responsables - un tiers serait des femmes, d'après le document cité par Le Parisien  - sont généralement assez jeunes, et occupent des postes de gardien de la paix ou de brigadier. Toutefois, aucun officier ou commissaire n'est concerné, seulement les échelons inférieurs de la hiérarchie.

La menace reste toutefois à relativiser : si quelques dizaines de cas ont été relevés, ils ne concernent qu'une infime partie des 27.000 agents qui sillonnent les rues de la capitale. D'ailleurs, aucun incident n'a pour l'instant fait l'objet d'une saisie de la part du parquet antiterroriste, signe qu'il s'agit plus de prises de positions personnelles que de velléités d'infiltration de la part de groupes djihadistes. Afin de prévenir tout dérapage des comportements, la préfecture a toutefois décidé de recenser, chaque semaine, les "comportements de transgression du principe de laïcité".

A LIRE AUSSI
>>
Les chiffres de la radicalisation en France >> Comment la mairie de Paris veut lutter contre la radicalisation de ses agents

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques