Melun : ce que révèle le testament du tireur Joseph Scipilliti

Melun : ce que révèle le testament du tireur Joseph Scipilliti

DirectLCI
DOCUMENT – Joseph Scipilliti, auteur des tirs ce jeudi matin contre le bâtonnier de Melun avant de mettre fin à ses jours, a laissé derrière lui un "testament" qui laisse penser que l’avocat avait prémédité son acte.

Ils sont plusieurs à avoir reçu l’étrange document dans leur boite mail, ce jeudi matin. Le site controversé d’extrême droite Riposte Laïque ou encore Christine Tasin, présidente de l’association Résistance Républicaine, figurent parmi les destinataires du "testament" de Joseph Scipilliti, l’avocat qui a tenté d’assassiner le bâtonnier du tribunal de Melun, ce jeudi, avant de retourner l’arme contre lui. Proches, tous deux sont d'anciens clients de l’auteur des coups de feu.

Long de 240 pages, le document a été rendu public dès la matinée sur les sites web de ces deux groupuscules classés, par les thèses islamophobes qu'ils développent au nom de la laïcité, à l’extrême droite. Qui accompagnent le testament de cette phrase dépeignant l’avocat en martyr : "Ils ont tué Joseph Scipilliti notre avocat, faites circuler son testament : 'J’accuse'".

"Le suicide seul ne sert à rien"

Entre les lignes de ce journal de bord, tenu depuis 1991 mais daté du mardi 27 octobre - soit deux jours avant les faits -, apparaît clairement la dimension préméditée du crime que son auteur s’apprêtait à commettre. L’introduction du document, surtout, est lourde de sens... "Me voilà donc sur le point de satisfaire ceux qui pour justifier leur domination ou leur soumission m’ont fait une réputation de cosaque. Pour une fois, je vais vraiment manquer de délicatesse", peut-on lire page 13. Un peu plus haut, Joseph Scipilliti précise : "Qu’on ne se méprenne pas. On ne lira ici rien de sensationnel. Pas de cadavre (ou presque) dans les placards."

Parmi ses frustrations personnelles et de longues diatribes décousues envers ceux qu’il nomme les "racketteurs du fisc", l’avocat détaille également sa relation conflictuelle avec Henrique Vannier, le bâtonnier qu’il a tenté de tuer ce jeudi. Selon lui, sa victime "incarnait un système" qu’il jugeait "injuste" et "compromettant son exercice professionnel".

Vers la fin du document est également listée une revue de presse réalisée autour du thème du "racket fiscal", des dettes, du suicide des entrepreneurs et des agriculteurs, ainsi que du "harcèlement des huissiers". Ça et là, des phrases en rouge sont insérées, comme des indices. Ce sont les commentaires de Joseph Scipilliti, qui écrit notamment en page 203, en réaction à l’histoire d’un père de famille criblé de dettes qui met fin à ses jours : "Le suicide seul ne sert à rien. Cet homme n’est pas le premier à le faire, quelques jours plus tard personne ne s’en souvient. Pour susciter une prise de conscience il faut faire un grand bruit."

EN SAVOIR +
>> Tribunal de Melun : un avocat ouvre le feu puis se suicide, le bâtonnier dans un état grave >> Le bâtonnier blessé dans la fusillade : quel est son rôle ?

Plus d'articles

Sur le même sujet