Menace terroriste : une note confidentielle met en garde contre d'éventuels "déraillements de train" ou "empoisonnements"

Menace terroriste : une note confidentielle met en garde contre d'éventuels "déraillements de train" ou "empoisonnements"

DANGER - Une note confidentielle de la Direction générale de la police nationale met en garde contre de nouveaux moyens envisagés par la propagande djihadiste pour perpétrer des attaques en Europe. Y seraient notamment évoqués "déraillements de trains, incendies de forêt ou empoisonnement de nourriture".

Au lendemain de l'attaque au couteau contre un militaire de l'Opération Sentinelle à la station de métro Châtelet à Paris et de l'attentat perpétré dans le métro de Londres qui a fait 29 blessés et qui a été revendiqué par Daesch dans la soirée, l'information relayée dans les colonnes du Parisien ce samedi inquiète. 


Selon le quotidien, une note confidentielle de 7 pages rédigée début septembre par la Direction générale de la police nationale mentionne l'avertissement suivant : "En raison d’une incitation récente de la propagande djihadiste à planifier un déraillement de train, une attention particulière doit être accordée à toute remontée d’information relative à une intrusion ou une tentative de sabotage dans les emprises dédiées à la circulation des trains".

En vidéo

Paris : attaque au couteau avortée d'un militaire de l'opération Sentinelle à Châtelet-Les-Halles

Menaces d'attentat très élevés

Toujours selon les informations du Parisien, le document ultra-secret insiste sur les "aspects inquiétants de cette 'propagande djihadiste des trois derniers mois' qui insiste sur la fabrication des engins explosifs  'restitués dans des tutoriels', qui appelle ses soldats 'à gagner la confiance des mécréants en dissimulant sa radicalisation', et qui donc incite 'les loups solitaires' à provoquer 'en Europe' 'déraillements de trains, incendies de forêt ou empoisonnement de nourriture'. 


La note évoque également le risque de "vol de produits de matériaux sensibles notamment dans les universités", les risques d'attaques importants sur les sites touristiques lors d'événement attirant du monde, comme les Journées du Patrimoine ce week-end. Elle demande aussi aux établissements de développer les "procédures de confinement en cas d'alerte", processus qui a été activé lors des attaques perpétrées au Louvre ou sur le parvis de Notre-Dame.

En France, comme ailleurs en Europe, les menaces d'attentats restent très élevées. En Angleterre, le niveau d'alerte est ainsi passé vendredi de "sévère" à "critique", le plus haut niveau. 

Plus d'articles

Sur le même sujet