Metz: un proviseur condamné pour s'être masturbé au cinéma

Metz: un proviseur condamné pour s'être masturbé au cinéma

DirectLCI
FAIT DIVERS - Un proviseur de Metz a été condamné à deux mois de prison avec sursis. Il a été surpris en train de se masturber dans un cinéma.

Les faits remontent au 13 octobre dernier. Ce jour-là, explique Le Républicain Lorrain, le personnel d'un cinéma de la périphérie de Metz appelle la police après avoir constaté qu'un homme, assis dans le fond d'une salle de projection, se masturbe publiquement tout en se filmant. La salle, presque vide, accueille la projection d'un film sur la Première guerre mondiale.

Prévenue, la police interpelle l'homme et le place en garde à vue. Il a 62 ans et est proviseur au lycée Louis-de-Cormontaigne de Metz, lycée qui accueille plus de 1000 élèves. Lors de l'interrogatoire, les policiers vont découvrir que le suspect avait déjà été mis en cause un an plus tôt pour des faits similaires.

Un précédent en 2014

L'un des employés se rappelle en effet l'avoir exclu du cinéma en 2014 alors qu'il se masturbait devant le film "Astérix: au service de sa majesté". Mis à pied par l'Education nationale le temps de l'enquête, l'ex-proviseur comparaissait vendredi 6 novembre devant le tribunal de Metz, rapporte encore le quotidien local . Devant les juges, il a reconnu les faits et admis leur gravité, "en total décalage avec la fonction de proviseur", selon les mots employés par le magistrat.

L'accusé a également expliqué que, depuis son arrestation, il n'avait plus aucun lien social. "Je ne fais plus l'objet d'aucune communication, ou d'aucun contact, sauf un ami", a-t-il déclaré en larmes. Le tribunal a décidé de le condamner à deux mois de prison avec sursis, deux ans d'obligation de soins et 600 euros d'amende. Déjà suspendu de ses fonctions, l'ancien proviseur a déclaré qu'il allait demander sa retraite anticipée.

À LIRE AUSSI >>  Le fait divers du jour : elle séquestrait des handicapés dans sa cave pour voler leur pension

Plus d'articles