Meurtres de Kevin et Sofiane à Echirolles : la cour d'assises ordonne un procès à huis clos

Meurtres de Kevin et Sofiane à Echirolles : la cour d'assises ordonne un procès à huis clos

JUSTICE - La cour d'assises a ordonné le procès à huis clos des meurtriers présumés de Kevin et Sofiane, lynchés à mort dans un parc d'Echirolles en 2012.

La cour d'assises de l'Isère a ordonné mardi la tenue du procès à huis clos des meurtriers présumés de Kevin et Sofiane à Echirolles. Deux des douze accusés étant mineurs au moment des faits, la cour n'a pas retenu la publicité des débats voulue par les familles des victimes.

"Nos enfants ont été assassinés en public"

Âgés aujourd'hui de 19 à 24 ans, ils sont jugés pour les meurtres de Kevin, étudiant en master de 21 ans, et Sofiane, éducateur de 22 ans, le 28 septembre 2012. Ce soir-là, une vingtaine de jeunes du quartier de la Villeneuve à Grenoble avaient mené une expédition punitive contre Kevin et Sofiane dans un parc. Marteau, manche de pioche, couteaux, bouteille de vodka, pistolet à grenailles... le déchaînement de violences durera plus d'une vingtaine de minutes. Kevin est poignardé à huit reprises, Sofiane est lardé de 31 coups de couteau et frappé avec un marteau sur le crâne. 

"Nos enfants ont été assassinés en public, on voulait un débat public", a déclaré lundi le père de Sofiane à la sortie du tribunal. L'avocat général et les autres avocats de la défense réclamaient eux le huis clos pour "assurer la sérénité des débats". La question a été longuement débattue hors public. Cheveux ras et vêtements sombres, les accusés, dont trois comparaissent libres, avaient pris place, sous grosse escorte policière, derrière un box vitré conçu spécialement pour le procès, avant de décliner leur identité. Le procès doit durer six semaines. Ils encourent la réclusion à perpétuité.

EN SAVOIR + >> Procès Echirolles : les meurtres de Kevin et Sofiane, un terrifiant lynchage

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques