Nantes : toujours aucune nouvelle du petit Matéo, 2 ans, soustrait pas son père à la mi-novembre

Nantes : toujours aucune nouvelle du petit Matéo, 2 ans, soustrait pas son père à la mi-novembre

FAIT DIVERS - Onze jours après sa disparition, ni sa famille, ni la police n'ont de nouvelles du petit Matéo. Séparé de sa compagne, le père de l'enfant de 2 ans devait le conduire à la crèche à Nantes (Loire-Atlantique) le 18 novembre. Il ne s'y est jamais rendu.

Le vendredi 18 novembre au matin, il devait conduire à la crèche son fils Matéo, 2 ans, comme à chaque fois qu'il en a la garde. Ce jour-là, ni Loïc Piaudel, ni son petit garçon n'ont gagné l'établissement situé à Nantes (Loire-Atlantique). 


Le soir même, à 22 heures, la mère de l'enfant signalait sa disparition à la police. Après une semaine de recherches, un appel à témoins était finalement lancé le 24 novembre

Diffusion nationale

"La photo du père et du petit garçon ont été diffusés dans les médias et sur les réseaux sociaux. Un signalement a été fait avec l'âge, la couleur des cheveux et la corpulence du papa, rappelle une source proche du dossier à LCI. La marque du véhicule, son modèle, sa couleur et son immatriculation ont été également donnés. Pourtant, les deux personnes recherchées, comme la voiture, restent malheureusement introuvables". 


Lundi 28 novembre, dix jours après la disparition inquiétante et de son fils, l'appel à témoins lancé au niveau local était cette fois diffusé au niveau national, via le compte Twitter de la police nationale. 

Un problème de garde ?

Selon notre source proche du dossier, un problème de garde de l'enfant pourrait être à l'origine de la disparition. "Les parents sont séparés depuis juillet 2015. Ils ont la garde partagée de Matéo depuis. Le père demandait la garde exclusive du petit garçon. Une audience était prévue en novembre, mais elle a été renvoyée. Aucune décision n'a été prise à ce jour concernant la demande du père. Ce n'est donc pas le refus de la garde exclusive qui a motivé son geste....", poursuit la source. 


Le parquet a ouvert une information "pour soustraction de mineur supérieure à cinq jours". "L'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée dans cette affaire car le père n'est pas jugé 'dangereux', précise une source judiciaire. L'alerte enlèvement implique notamment que la vie ou l'intégrité de la victime soit en danger". 


Toute personne ayant des informations sur Loïc Piaudel et le petit Matéo est invitée à contacter rapidement le commissariat de police, aux numéros suivants : 02 53 46 73 46 (brigade de protection de la famille) ou 02 53 46 70 56 (permanence, joignable 24 h sur 24).

L’alerte enlèvement à nouveau déclenchée : comment marche ce dispositif ?

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques