Paris : trois adolescents interpellés après avoir menacé la proviseure d'un lycée

FAIT DIVERS - Trois adolescents ont été interpellés ce mercredi matin vers 11 heures devant le lycée Emile Dubois, dans le XIVe arrondissement de Paris. Ils auraient insulté et menacé la proviseure de l'établissement après que l'un d'eux a été visé par une sanction.

Il était environ 11h ce mercredi quand l'incident s'est produit. Après Saint-Denis, Tremblay, Calais ou encore Argenteuil ces derniers jours, c'est en plein cœur de Paris, rue Emile Dubois dans le 14e arrondissement, qu'une fonctionnaire de l'Education nationale a été prise à partie par des adolescents. 


"Un élève du lycée Emile Dubois devait être sanctionné par la proviseure à la suite d'une faute commise. Après l'avoir vue, il a quitté l'établissement, et est revenu avec deux de ses amis, indique une source proche du dossier à LCI. Devant le lycée, y aurait eu des insultes et des menaces à l'encontre de la proviseure. Les jeunes gens étaient en possession d'engins pyrotechniques, notamment des pétards de type Mammouth et une bouteille d'alcool qui ressemblait à un cocktail Molotov. Heureusement, ils n'ont pas eu le temps d'en faire usage". 

Entendus par la police

Alertés de ce qu'il se passait devant le lycée, des policiers se sont en effet très vite rendus sur place, et ont procédé à l'interpellation des trois adolescents. "Le lycéen qui devait être sanctionné est né en 1999, il est en classe de terminale", précise la source à LCI. On ignorait à midi si les deux jeunes garçons qui se trouvaient avec lui étaient, ou non, scolarisés à Emile Dubois

Mardi, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a condamné une "montée des violences à l'égard des fonctionnaires" dans les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-d'Oise, visant "aussi bien les policiers que les enseignants et les proviseurs". Elle a encouragé les personnels à porter plainte systématiquement. 

VIDÉO. Violences contre des enseignants : Najat Vallaud-Belkacem appelle à porter plainte

Najat Vallaud-Belkacem : "Des agressions particulièrement insupportables"

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques