Pas de traces ADN de Salah Abdeslam sur la ceinture retrouvée à Montrouge

Pas de traces ADN de Salah Abdeslam sur la ceinture retrouvée à Montrouge

EXPERTISE - Les expertises menées sur la ceinture explosive retrouvée à Montrouge, après les attentats du 13 novembre, révèlent que l'ADN retrouvé n'appartient pas à Salah Abdeslam. Un autre ADN, qui n'a pas été identifié, a également été découvert sur une autre ceinture ayant servi au cours des attaques.

A qui appartient la ceinture d'explosif retrouvé à Montrouge après les attentats du 13 novembre ? Selon BFMTV , l'ADN relevé sur cette ceinture découverte dans une poubelle dix jours après les attaques sanglantes perpétrées à Paris et Saint-Denis n'appartient pas à Salah Abdeslam comme envisagé jusqu'à présent. Toutefois, "il n'y a pas de conséquence à en tirer", a relativisé une source proche du dossier, expliquant que cela ne signifiait pas qu'il ne l'avait pas portée.

Un ADN inconnu repéré

La ceinture avait été retrouvée à Montrouge, en banlieue parisienne, près de l'endroit où le portable de Salah Abdeslam avait été localisé dans la nuit des attentats. Selon les enquêteurs, après avoir conduit les kamikazes du Stade de France et peut-être renoncé à une attaque dans le 18e arrondissement de Paris, Salah Abdeslam a pris le métro. Il a passé la nuit dans le secteur Montrouge-Châtillon-Bagneux d'où il a appelé son cousin afin qu'il vienne le chercher car il était "dans la merde". C'est finalement deux amis - Mohamed Amri et Hamza Attou - qui viendront le chercher depuis Bruxelles au petit matin pour le ramerner en Belgique. Et reste depuis introuvable. 

Si aucune trace de Salah Abdeslam n'a été retrouvée, les enquêteurs ont en revanche relevé des traces papillaires de Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du stade de France, tandis qu'un autre ADN, inconnu celui-ci, a été découvert sur une deuxième ceinture, celle de Brahim Abdeslam, le frère aîné de Salah, qui faisait partie des terroristes qui ont fait feu sur des terrasses du 11e arrondissement de la capitale. Ce même ADN, précise la chaîne, a été retrouvé dans l’une des planques des terroristes, louée sous un faux nom à Auvelais en Belgique.

EN SAVOIR + >> Un dispositif ressemblant à une ceinture d'explosifs découvert à Montrouge

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques