Patrick Henry obtient une libération conditionnelle, le parquet fait appel

Patrick Henry obtient une libération conditionnelle, le parquet fait appel

DECISION - Patrick Henry, condamné en 1977 à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre d'un enfant, a obtenu, jeudi matin, une libération conditionnelle. Le parquet a fait appel.

Patrick Henry, condamné en 1977 à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre d'un enfant, a obtenu une libération conditionnelle. La justice a tranché ce jeudi en sa faveur après le rejet en 2014 d'un recours en grâce présidentielle. Le parquet de Melun a fait appel.

Il avait échappé à la peine de mort

Avant l'audience, l'avocate de Patrick Henry,  Me Delaby-Faure, avait estimé qu'il avait "payé sa dette auprès de la société. A 62 ans, il a hâte de finir sa vie en homme libre, après avoir passé toute sa vie derrière les barreaux". Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 1977 pour le meurtre du petit Philippe Bertrand, 7 ans, Patrick Henry avait échappé de justesse à la peine de mort grâce notamment à la plaidoirie de son avocat Robert Badinter.

En mai 2001, après 25 années derrière les barreaux, il avait obtenu sa mise en liberté conditionnelle. Une libération très médiatisée mais l'homme était resté discret un an avant d'enchaîner les faux pas : un vol à l'étalage puis une arrestation en possession de 10 kg de cannabis. Sa liberté conditionnelle avait alors été révoquée. En 2003, il sera condamné par le tribunal correctionnel de Caen à quatre ans de prison. "Il a payé cher sa petite rechute" et "il est temps qu'il sorte", avait commenté son avocate. 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques