Voiture de police incendiée à Paris : 4 et 8 ans de prison ferme requis contre les deux meneurs présumés

DirectLCI
LIVE-TWEET - En marge des manifestations policières qui dénonçaient la "haine anti-flic", une voiture de police a été vandalisée et incendiée à Paris le 18 mai 2016. Après une semaine d'audience, le procès de neuf prévenus vit son dernier jour ce vendredi. Le procureur a notamment requis de lourdes peines contre les deux principaux suspects. Suivez les débats en direct avec notre journaliste Aurélie Sarrot, présente dans la salle.

Le procès des neuf prévenus poursuivi pour l’incendie d’une voiture de police sur le quai de Valmy en mai 2016 touche à sa fin.  Six d’entre eux comparaissent libres sous contrôle judiciaire, deux sont détenus. Un neuvième est absent. Certains risquent 10 ans de prison. 


Depuis le début des débats, notre journaliste Aurélie Sarrot est sur place pour vous faire vivre au plus près ce procès. Ce vendredi a tout d'abord été consacré aux plaidoiries des parties civiles puis au réquisitoire du procureur. Ce dernier a notamment requis de la prison ferme contre les principaux meneurs présumés : 4 ans de prison ferme (et un an avec sursis) contre Antonin Bernanos, poursuivi pour violences et dégradations mais qui nie farouchement ces accusations, et 8 ans contre Joachim L., qui aurait lancé le fumigène mais n'a pas pu être interpellé et qui est donc jugé par contumace. Dans la foulée, les avocats de la défense ont débuté leurs plaidoiries.

Le délibéré, prévu tout d'abord pour le 29 septembre, sera finalement rendu plus tard, à une date qui sera annoncée mercredi prochain.

Plus d'articles

Sur le même sujet