Royaume-Uni : elle poignarde son petit ami mais pourrait se voir épargner la prison grâce à ses brillantes études

Royaume-Uni : elle poignarde son petit ami mais pourrait se voir épargner la prison grâce à ses brillantes études

GRANDE-BRETAGNE - C'est une histoire peu commune que rapporte le Guardian. Une étudiante en chirurgie, Lavinia Woodward, pourrait échapper à la justice après avoir blessé son amant à la jambe, car cela porterait préjudice à une "brillante carrière" qui s'annonce.

En Angleterre, on peut échapper à une peine de prison si l'on est très talentueux dans son domaine. Et ce, même si l'on a poignardé son petit ami. C'est la "drôle" d'histoire de Lavinia Woodward, une brillante étudiante en chirurgie, visiblement très douée selon ses professeurs. 


Car la jeune femme a poignardé son petit ami, étudiant à Cambridge, avec un couteau à pain au niveau de la jambe lors d'une fête très arrosée, mais pourrait en effet éviter de passer par la case prison. C'est le journal The Guardian qui raconte cette affaire un peu folle et vraiment pas commune. 

La prison serait une solution trop sévère pour cette jeune femme extraordinaireLe juge

En général, ce genre d'infraction entraine inévitablement une peine de prison. D'autant que jugée pour "coups et blessures volontaires", la jeune femme a reconnu les faits. Mais l'université d'Oxford est venue à sa rescousse pour mettre en avant ses compétences "hors du commun". En effet, Lavinia Woodward, âgée de 24 ans, a déjà plusieurs publications dans des revues médicales à son actif, s'adonne à des activités généralement réservées aux étudiants de troisième année, comme des tests précliniques. De plus, son ambition de guérir les maladies cardiaques et l'hypertension, et son aptitude brillante à parler des études sur le sujet, ont convaincu Oxford de l'aider et de lui permettre de réintégrer sa fac dès octobre. 


D'après la presse britannique, elle aurait dû être condamnée à 4 mois de prison par le juge Pringle. Or, l'appui de la prestigieuse université a fait changer d'avis le juge qui a émis l'idée qu'elle pourrait être épargnée de cette privation de liberté en raison de son brillant dossier scolaire. "Il me semble que la prison serait une solution trop sévère pour cette jeune femme extraordinaire si elle l'empêche de poursuivre sa brillante carrière", a déclaré le juge. Il rendra sa décision le 25 septembre prochain. Pour l'heure, Woodward a écopé d'une ordonnance d'éloignement et doit rester sobre. 

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques