Tarn-et-Garonne : suite au décès inexpliqué de leur bébé à la clinique, des parents se battent pour avoir des réponses

Tarn-et-Garonne : suite au décès inexpliqué de leur bébé à la clinique, des parents se battent pour avoir des réponses

ENQUÊTE – Erreur médicale ou mort naturelle ? Malgré l’autopsie pratiquée, la mort du jeune Rayan, décédé quelques heures après sa naissance à la clinique du Pont-de-Chaume (Tarn-et-Garonne), le mystère reste entier. Ses parents continuent de se battre pour connaître la vérité.

Le décès remonte au 26 novembre dernier, mais les causes restent toujours inconnues.  Malgré tout, Leila Abi et son mari Sofiane, un couple de Castelsarrasinois (Tarn-et-Garonne), ne baissent pas les bras : ils veulent connaître les circonstances de la mort de leur fils Rayan, décédé à la clinique du Pont-de-Chaume peu après sa naissance. Mais ce n’est pas l’autopsie récemment pratiquée à l’hôpital de Rangueil qui va les aider à en savoir davantage. 


Car comme le révèlent nos confrères de la Dépêche du Midi, le médecin légiste n’a "pas trouvé de cause au décès". Pourtant, "l’enfant ne révèle aucune anomalie au plan cardiaque ni, a priori, aucune lésion particulière". Seul espoir d’en savoir un peu plus : l’ordonnance de référé. Le gynécologue –obstétricien, la sage-femme, le pédiatre et l’anesthésiste seront ainsi auditionnés un par un. 


 "Qu’il s’agisse d’une mort naturelle due à un problème neurologique ou d’une erreur médicale…Dans les deux cas, nous souhaitons savoir si la prise en charge a été faite dans un délai suffisant", affirme l’avocat des parents au quotidien. Selon lui, le réanimateur n’aurait été joint qu’une demi-heure après "la survenue de la difficulté respiratoire de l’enfant". Deux experts judiciaires, un gynécologue-obstétricien et un pédiatre, ont également été nommés pour faire toute la lumière sur cette affaire. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques