Tentative d'attentat sur les Champs-Elysées : les policiers et les militaires régulièrement pris pour cible depuis 2012

SÉCURITÉ - Ce lundi, une voiture a percuté un fourgon de la gendarmerie sur les Champs-Élysées, provoquant une explosion. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'un acte volontaire. Retour sur les précédentes fois où des hommes et femmes en uniforme ont été pris pour cible depuis 2012.

Un fourgon de la gendarmerie a été percuté ce lundi 19 juin sur les Champs-Elysées à Paris. A bord du véhicule, une bonbonne de gaz. Cette nouvelle attaque, qui n'a pas fait de victimes parmi les gendarmes, vient s'ajouter à une triste liste qui, depuis 2012, et les assassinats terroristes de Mohammed Merah, s'allonge. Une conséquence des appels au meurtre lancés par les organisations terroristes comme Daech qui exhortent régulièrement leurs partisans à frapper les forces de l'ordre occidentales. 


Retour sur les précedentes attaques ayant visé policiers et militaires sur le territoire français :

19 juin 2017. Attaque sur les Champs-Elysées

Un homme, au volant d'une voiture chargée d'explosifs et d'armes, percute un fourgon de la gendarmerie sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris. A la suite de l'impact, la voiture du suspect s'embrase. Si aucun gendarme n'a été blessé, l'assaillant, qui était fiché S, est décédé. Suivez la situation en direct ci-dessous :

7 juin 2017. Attaque sur le parvis de Notre-Dame-de-Paris

Armé d'un marteau, un individu porte plusieurs coups à un policier en uniforme sur le parvis de Notre-Dame-de-Paris, le blessant légèrement. Témoin de la scène, un des collègues du fonctionnaire fait feu sur l'assaillant. Blessé, ce dernier est maîtrisé et transporté à l'hôpital. 

20 avril 2017. Des policiers visés sur les Champs-Elysées

Un jeudi vers 21 h, un homme sort de sa voiture, fait feu sur un car de police en stationnement sur les Champs-Elysées, et prend la fuite. Un policier, Xavier Jugulé, est tué, deux autres sont dans un état grave. Le suspect, Karim Cheurfi, est abattu.

18 mars 2017. Une militaire attaquée à Orly

Un homme de 39 ans, Ziyed Ben Belgacem, attaque une patrouille militaire à l’aéroport d’Orly, après avoir crié : "Je suis là pour mourir par Allah. De toute façon il va y avoir des morts." Il tente de s’emparer du Famas d’une soldate, en se servant d’elle comme d’un bouclier humain. Il est finalement abattu.

3 février 2017. Des militaires visés au Louvre

Un jeune ressortissant égyptien, Abdallah El-Hamamhy, fonce, machette à la main, sur un groupe de militaires qui patrouillent dans le carrousel du Louvre. Il est blessé par des tirs de riposte. 

13 juin 2016. Deux policiers tués à Magnanville

Larossi Abballa tue deux policiers à l’arme blanche à leur domicile à Magnanville dans les Yvelines. Le jeune djihadiste, dissimulé derrière le portail, poignarde d'abord le commandant Jean-Baptiste Salvaing au moment où il pénétrait dans son jardin. Ce dernier réussit à donner l’alerte avant de s’écrouler. L’assaillant se retranche alors dans la maison, et prend en otage Jessica Schneider, la compagne, secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie. Les forces de l’ordre donnent l’assaut, le terroriste est abattu, mais la mère de famille est retrouvée la gorge tranchée. Le couple laisse un enfant. 

7 janvier 2016. Un commissariat parisien attaqué

Un an après les attentats contre Charlie-Hebdo, Tarek Belgacem, 24 ans, tente de pénétrer dans le commissariat de la Goutte d’or, dans le 18e arrondissement à Paris et de s’en prendre à un agent d’accueil. Il était armé d’une feuille de boucher et vêtu d’une ceinture d’explosifs qui s’avère être factice. Le jeune homme est abattu après qu'il a crié "Allah Akbar". Est retrouvé sur lui un message dans lequel il prêt allégeance au califat.

Novembre 2015. Un attentat contre la base navale de Toulon déjoué

Quelques jours avant les attentats de novembre, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve affirme qu’un projet d'attentat visant des marins de la base navale de Toulon est déjoué. Un jeune Toulonnais de 25 ans est arrêté, il était en possession de deux colis, contenant un couteau commando et des cagoules. 

13 juillet 2015. Un attentat contre Fort Béar déjoué

Quatre hommes sont interpellés dans les Bouches-du-Rhône et les Yvelines. Ils projetaient de s’attaquer à la base militaire de Fort Béar, camp d’entraînement des forces spéciales dans les Pyrénées-Orientales. Ils devaient passer à l’acte entre décembre 2015 et janvier 2016 sur le site situé près de Collioure et Port-Vendres. Les interpellés prévoyaient de décapiter un militaire et de filmer leur méfait dans un lieu symbolique. 

3 février 2015. Des militaires en faction agressés à Nice

A Nice, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif sont agressés au couteau. L'assaillant présumé, Moussa Coulibaly, 30 ans, demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines), exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs.

8 janvier 2015. Clarissa Jean-Philippe tuée par Amédy Coulibaly

Le 8 janvier au matin, Clarissa Jean-Philippe, jeune policière stagiaire, intervient avec un collègue pour un incident de circulation à Montrouge. Ils se retrouvent la cible d’Amédy Coulibaly, armé d’une kalachnikov et d’une arme de poing, qui fait feu. La jeune femme est mortellement touchée dans le dos, son collègue blessé. Le lendemain, le djihadiste prend en otage les clients d’un Hypercacher, porte de Vincennes à Paris, et sera abattu quelques heures après par la police.

7 janvier 2015. Deux policiers tués dans l’attentat contre Charlie-Hebdo

Les frères Chérif et Saïd Kouachi entrent dans la rédaction de Charlie-Hebdo et ouvrent le feu Parmi les 10 victimes, Franck Brinsolaro, officier en charge de la sécurité du rédacteur en chef Charb. Et Ahmed Merabet, gardien de la paix abattu à bout portant, boulevard Richard-Lenoir, alors qu'il tentait de freiner la fuite des deux terroristes.

11 mars 2012. Mohammed Merah fait sept victimes, dont trois militaires

Le 11 mars 2012, Imad Ibn Ziaten, sous-officier du 1er Régiment du train parachutiste, est abattu par Mohammed Merah sur un parking de Toulouse. Le 15 mars, il s’en prend à deux parachutistes, Mohamed Legouad et Abel Chennouf, à Montauban. Le 19 mars, il tue un enseignant et trois élèves juifs d’une école à Toulouse et est abattu lors d’un assaut du Raid.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques