Un an après l'attentat de l'Hyper Cacher, que devient Lassana Bathily ?

Un an après l'attentat de l'Hyper Cacher, que devient Lassana Bathily ?

ATTENTAT - Un an après avoir secouru un groupe de personnes dans l'Hyper Caher où il était employé, Lassana Bathily a radicalement changé de vie. Le jeune homme présenté depuis lors comme "un héros" a publié un livre et créé une association pour aider le village de son enfance au Mali.

Depuis la prise d'otages de l'Hyper Cacher en janvier 2015, la vie de Lassana Bathily a radicalement changé. Connu et reconnu à travers le monde pour avoir permis à un groupe de personnes de se cacher dans une chambre froide du supermarché, le jeune homme a été naturalisé le 20 janvier dernier. Un bouleversement pour ce Malien sans-papiers qui fuyait les contrôles de police depuis son arrivée en France, en 2006. "J’en rêvais depuis que je suis gamin. Maintenant, je suis Français et j’en suis fier", avait-il alors expliqué à Jeune Afrique .

"Héros ? Je ne supporte pas cette étiquette"

Un an après cette journée cauchemardesque du 9 janvier 2015, Lassana va bien et travaille à la mairie de Paris. Aujourd'hui encore, il ne cesse de clamer qu'il n'est pas un héros, lui dont le courage a même été salué par Barack Obama. "Je ne supporte pas cette étiquette : j’ai fait ce geste naturellement, c’est comme ça que j’ai été élevé en Afrique. Un vrai héros, c’est quelqu’un comme Nelson Mandela. Moi, j’ai fait un acte normal et naturel, je suis un citoyen", a-t-il déclaré.

Un rétablissement des faits qui devrait faire plaisir à quelques otages de l'Hyper Cacher, qui contestent le rôle attribué à celui qui, le 9 janvier dernier, était manutentionnaire dans l'épicerie.

Bathily veut décourager la jeunesse africaine de venir en France

Lassana Bathily a également utilisé sa notoriété et son nom pour créer une association , destinée à développer son village d’enfance de Samba Dramané, où l’eau et l’électricité manquent cruellement. De cette façon, le jeune homme espère décourager la jeunesse africaine de se rendre en France.

"Je ne leur conseille pas de venir en France mais de rester dans leur pays. Beaucoup de jeunes sont morts en tentant de rejoindre l’Europe en pensant avoir une vie meilleure. Ils ne faut pas qu’ils le fassent", a-t-il expliqué, faisant  référence aux embuches qu'il a rencontrées durant sa venue en France. Racisme, discrimination, exploitation... Lassana Bathily raconte son parcours dans son livre Je ne suis pas un héros, aux éditions Flammarion.

EN SAVOIR +
>> Lassana Bathily est devenu citoyen français
>> Attaques terroristes : faut-il attribuer la Légion d'honneur aux héros ?
>> Prise d'otages porte de Vincennes : le salarié héroïque a caché des clients

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques