VIDEO – Crash de la Germanwings : un an après le drame, à 10h41, les proches se recueillent en silence

VIDEO – Crash de la Germanwings : un an après le drame, à 10h41, les proches se recueillent en silence

HOMMAGE - Les proches des 149 victimes du crash d'un A320 de Germanwings, pour beaucoup originaires d'Allemagne et d'Espagne, ont participé jeudi, un an après le drame, à des cérémonies de commémoration au Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence, où l'avion avait été précipité au sol par son copilote.

La minute de silence a été observée à 10h41. Moment précis où l’avion s’est écrasé, précipité par le copilote. Un an après le crash d’un A320 de la Germanwings, les proches des149 victimes se sont retrouvées, ce jeudi matin, pour participer à des cérémonies de commémoration, au Vernet, dans les Alpes-de-Hautes-Provence, sur les lieux du drame.


Environ 600 personnes, membres des familles des victimes, étaient présentes. Parents, grands-parents et enfants, souvent avec des fleurs, se sont dirigés en silence vers les tentes blanches dressées pour les accueillir sous le soleil. Après énumération du nom de chacune des victimes, la minute de silence a été respectée à 10h41, heure précise du crash. Elle a été suivie de prises de paroles de proches et de chants. L'entourage des victimes doit ensuite déposer des roses au pied de la stèle érigée au Vernet. 

Les familles, doivent ensuite se rendre au cimetière de la commune, où des restes humains non identifiés ont été inhumés dans une tombe commune. Ensuite, environ 300 personnes, monteront au col de Mariaud, à 1.561 mètres, en 4x4 puis à pied, pour atteindre le cirque montagneux où l'avion s'est écrasé. Planté dans le sol, un pieu de couleur rouge signale le point d'impact.

Le site même du crash a été "sanctuarisé" sur plusieurs hectares. Une barrière, exceptionnellement ouverte pour les familles a été érigée à l'entrée. Elle sera de nouveau fermée à leur départ, vendredi.

Dès 08h30, les dirigeants de la Lufthansa et de Germanwings étaient également présents sur les lieux. "Nous sommes ici aujourd'hui pour montrer notre respect aux victimes, montrer qu'on les soutient, même un an après", a déclaré à la presse Carsten Spohr, le PDG de la Lufthansa. Les corps identifiés avaient été rendus aux familles des victimes de 19 nationalités, l'Allemagne et l'Espagne ayant été les plus touchées avec respectivement 72 et 50 victimes.
 
Le crash de l'appareil avait fait en tout 150 victimes, y compris le copilote allemand Andreas Lubitz, dont la famille ne sera pas présente jeudi aux commémorations. Une seule victime a été enterrée au Vernet, Milad, un journaliste sportif iranien de 31 ans. L'enquête judiciaire en France et celle du BEA avaient rapidement conduit à la mise en cause du copilote, qui souffrait de lourds problèmes psychologiques et qui avait précipité volontairement l'appareil au sol.

A LIRE AUSSI
>> Crash de l'A 320 : ce qu'il faut retenir du rapport du Bureau d'investigation

EN SAVOIR +
>> Les sombres confidences d'Andreas Lubitz à ses médecins
>> L'Allemagne déjà épinglée pour le mauvais suivi médical de ses pilotes
>> Retrouvez notre dossier complet sur le crash de l'A320 de Germanwings

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques