VIDÉO - Drame de Sept-Sorts : "C'est du désespoir", veut croire l'ex-petite amie du conducteur qui a foncé sur la pizzeria

TÉMOIGNAGE - Mélissa, l'ancienne petite amie de l'homme qui a foncé dans la pizzeria de Sept-Sorts lundi soir est venu "soutenir" l'homme au tribunal de Meaux. Elle le décrit comme "très joyeux, gentil comme tout". Elle n'explique pas son geste qui serait, selon elle, un "acte de désespoir". Ce mercredi, il a été présenté à un juge d'instruction en fin de journée puis mis en examen, notamment pour meurtre aggravé.

Elle le connaît depuis 2011, et a partagé de nombreux moments avec lui. Mélissa, comme sa famille, n'aurait jamais pensé que son ex-petit ami aurait été capable de commettre un acte dramatique comme celui-ci. Lundi 14 août, l'homme fonce délibérément dans la terrasse d'une pizzeria de la commune de Sept-Sorts en Seine-et-Marne, douze personnes sont touchées, une adolescente de 13 ans décède sur le coup et une femme de 44 ans demeure toujours en état d'urgence absolue. 


Mélissa,  l'ancienne compagne de cet homme de 35 ans considéré responsable pénalement, ne parvient pas à s'expliquer ce geste impensable : "C'est un choc," formule-t-elle, encore secouée par la nouvelle. Et de dresser un portrait de ce vigile, consommateur de stupéfiant depuis l'âge de 9 ans et dont le procureur adjoint disait qu'il souffrait d'un délire de persécution : "C'est pas lui du tout. C'est quelqu'un de super gentil."

C'était quelqu'un de très joyeux, gentil comme tout. Il aimait aider les autres."Mélissa

En vidéo

Drame de Sept-Sorts : le conducteur de la voiture souffrait d’un délire de persécution

A sa connaissance, l'homme n'était pas dépressif et n'avait pas d'antécédents de prises de stupéfiants. Seul élément connu : l'homme aurait perdu sa mère il y a de cela quelques mois, mais n'aurait pas montré de signes avant-coureurs. La jeune femme s'est présentée mercredi 16 août au tribunal de Meaux pour "soutenir" l'homme. Selon elle, il faut davantage voir dans ce coup de folie un acte de "'désespoir".  


Il a été présenté à un juge d'instruction en fin de journée. Le parquet a requis sa mise en examen, notamment pour meurtre aggravé, et son placement en détention provisoire, a indiqué à l'AFP Dominique Laurens, la procureure.

Plus d'articles

Sur le même sujet