VIDÉO - Incendies en Gironde : près de 1000 hectares de forêts partis en fumée

FEUX DE FORÊTS - Depuis ce jeudi, un violent incendie touche la Gironde : entre 900 et 1000 hectares, essentiellement de la pinède, sont partis en fumée. Les sapeurs pompiers du département sont épaulés par des collègues venus de toute la région.

 Pas moins de 19 feux "de diverses intensités" se sont déclarés dans le département de la Gironde dans des conditions défavorables de vent et de sécheresse, ont indiqué les pompiers. 


L'incendie le plus violent, qui s'est déclaré sur la commune de Cissac-Médoc, était "contenu, mais pas encore fixé" vendredi à la mi-journée. En à peine un jour, il s’est étendu aux zones forestières de quatre communes voisines (Cissac-Médoc, Saint-Laurent-Médoc, Saint-Germain-d'Esteuil, Hourtin), selon la préfecture. Le préfet de région, Pierre Dartout, s'est rendu sur place dans la matinée, après une première visite la veille.

En vidéo

En Gironde, un important incendie ravage la forêt

Près de 300 pompiers mobilisés

Pour lutter contre les flammes, de nombreuses forces ont été déployées. Les 200 sapeurs-pompiers girondins mobilisés ont reçu l'appui d'environ 150 soldats du feu venus de la région Nouvelle-Aquitaine pour une durée de 48 heures. Ces forces humaines sont appuyées par de nombreux camions-citernes mais aussi par des avions bombardiers d’eau et deux Canadair.


L'incendie ne touche pour le moment aucune zone habitée, mais près de 1000 hectares de forêts ont été détruits et une femme pompier de 36 ans a été légèrement brûlée. Les secours l'ont évacuée vers le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux. 

Vent et sécheresse, des conditions défavorables

Malgré la mobilisation, les conditions restent difficiles ce vendredi en raison des conditions météorologiques. "Les vents sont un peu plus faibles, mais il n'y a pas eu d'humidité pendant la nuit, pas de rosée. A part la température qui a baissé, il n'y a rien eu pour limiter la propagation du feu. Ce n'est pas la situation idéale", a expliqué le commandant Eric Roy. Et les températures de la journée (22°C cet après-midi) pourraient aggraver les choses.


Une trentaine de personnes vivant dans des habitations isolées ont été évacuées dès jeudi par précaution. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques