VIDEO - Lycéen frappé par un policier à Paris : deux Franprix pillés par une centaine de jeunes

VIDEO - Lycéen frappé par un policier à Paris : deux Franprix pillés par une centaine de jeunes

DOCUMENT EXCLUSIF - Après s'en être pris à des commissariats, des lycéens remontés par les violences commises à l'égard d'un des leurs jeudi par des policiers, ont pillé un supermarché de l'avenue Jean-Jaurès à Paris. Avant de se diriger vers un autre, aux abords du canal de l'Ourcq.

Une scène de pillage surréaliste en plein Paris. Il était midi lorsque près de 150 lycéens sont entrés de force dans un Franprix de l'avenue Jean-Jaurès (19e). Dispersée par les policiers après avoir caillassé auparavant le commissariat central de cet arrondissement, la horde de jeunes déchaînés s'est alors dirigée sur l'artère principale qui relie le périphérique à la Place Stalingrad.

EN SAVOIR + >>  Deux commissariats parisiens cible de projectiles

Sur les images d'une vidéo que metronews a pu se procurer, on aperçoit une foule d'adolescents en train de rentrer dans le magasin. "J'ai entendu des bruits de pétards dehors. J'ai vu par la fenêtre une masse de jeunes qui entraient et sortaient du Franprix", nous raconte un témoin direct de la scène.

"On est allé distribuer la nourriture aux réfugiés"

Une source policière a confirmé qu'un autre Franprix de la capitale avait aussi été la cible de ce même groupe de lycéens dans la foulée. Selon nos informations, il s'agit d'un magasin situé à proximité du canal de l'Ourcq, à une centaine de mètres de l'avenue Jean-Jaurès. "Il n'y a pas de notion de dégradation. Il s'agit simplement de vols", précise une source policière. 

"Sur le chemin du retour du commissariat, des casseurs étaient là. Ils ont retenu les grilles du Franprix et nous ont dit d'aller voler. Les gens qui étaient à l'intérieur ont eu peur. En ressortant, on est allé distribuer la nourriture aux réfugiés de la Place Stalingrad. Bon, c'est vrai, on en a gardé un peu pour nous", concède auprès de metronews une jeune fille qui a participé au mouvement de foule. 

"Mort aux flics"

Ces lycéens, la plupart scolarisés au lycée Bergson, avaient auparavant protesté en jetant des pierres et des barrières contre le commissariat central du 19e arrondissement. Des inscriptions comme "Mort aux flics" ont été taguées sur la façade de l'édifice. Ces jeunes manifestaient en soutien à un de leur camarade, frappé par un policier jeudi au cours de la mobilisation contre la "loi travail". Un autre commissariat de la capitale a fait l'objet de jets de pierres dans le 10e arrondissement.

La préfecture de police a précisé dans un communiqué que "ces actes de vandalisme font l’objet d’une enquête de la part des services de police afin d’en identifier les auteurs et de les remettre à la justice". Un individu a déjà été interpellé pour des dégradations sur le commissariat du 19e arrondissement.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques