VIDÉOS - Les images de l'assaut de Saint-Denis

VIDÉOS - Les images de l'assaut de Saint-Denis

SCÈNES - Mercredi 18 novembre au petit matin, Saint-Denis se réveille sous un déluge de feu. Les forces de police prennent d'assaut un appartement où est supposément enfermé le cerveau présumé des attentats du 13 novembre. Retour en images sur ces scènes hors du commun.

De longues détonations. Des rafales en continu. Des murs qui tremblent. Des fenêtres qui explosent. Et, en continu, cette atmosphère brûlante qui emplit les rues du centre-ville de Saint-Denis. C'est le condensé dont se rappelleront certainement les habitants du chef-lieu de Seine-Saint-Denis, après l'assaut donné par le Raid, ce mercredi 18 novembre, contre ce que le procureur de la République de Paris François Molins a qualifié de "quatrième commando".

Pas de trace d'Abaaoud... pour l'instant

A la poursuite du cerveau présumé des attentats du 13 novembre, Abdelhamid Abaaoud, les forces de police ont désigné cet appartement situé à deux pas de la Basilique Saint-Denis comme planque probable. A 4h20 du matin, plusieurs policiers d'élite tentent alors de faire irruption dans l'appartement. Mais la porte met du temps à sauter, ce qui laisse un certain temps aux terroristes pour se préparer à la riposte. Leur arsenal, très important, leur permet largement.

EN SAVOIR + >> Les dernières informations sur les événements en direct

Les échanges de coups de feu s'éterniseront bien après le lever du jour. Le bilan est lourd : deux terroristes, dont l'une, présentée comme la cousine d'Abaaoud, qui a fait exploser son gilet d'explosifs, sont morts. Un troisième pourrait être sous les décombres. Par ailleurs, sept arrestations ont été faites. Mais nulle trace, pour l'instant, d'Abaaoud. Il n'est ni parmi les gardés à vue, et l'identification des corps ne permet pas encore de déterminer s'il a été tué pendant l'assaut ou s'il est en fuite.

À LIRE AUSSI
>> Saint-Denis : le logeur des terroristes déjà condamné pour coups mortels
>> Ce qu'il faut retenir de l'attentat de Saint-Denis >> L'impressionnante logistique des terroristes de Saint-Denis

Pour rendre compte de la violence des échanges, rendez-vous dans la vidéo ci-dessous.

Ou cette vidéo, qui montre notamment plusieurs policiers postés au coin d'une rue ou marchant sur la route, non loin de l'endroit où est donné l'assaut.

Après l'assaut, les caméras de BFM TV se sont approchées du bâtiment qui avait été visé par les forces du Raid et de la BRI. Impacts de balles multiples, murs meurtris, fenêtres explosées... Pas de doute, les armes avaient parlé.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques