Vosges : des asticots tombent du plafond de l’hôpital d'Epinal

Vosges : des asticots tombent du plafond de l’hôpital d'Epinal

FAIT DIVERS – Depuis plusieurs semaines, les patients et les employés de l’hôpital Emile-Durkheim d’Epinal (Vosges) ont remarqué la présence de vers et de moucherons au sein d'un service de l'établissement. Des mesures sont en cours pour tenter de les éradiquer, mais la tâche semble bien difficile.

Ils tombent du plafond et finissent au sol, sur les tables de chevet ou encore dans les lits des patients. Depuis plusieurs semaines maintenant, l’hôpital Emile-Durkheim d’Epinal est victime d’un phénomène répugnant. Au troisième et dernier étage de l'établissement, dans le service de "médecine interne A" qui compte 25 chambres, les malades, médecins, infirmiers et aides-soignants ont en effet remarqué la présence d’asticots verdâtres, et plus récemment de moucherons. 


Les larves seraient surtout visibles le matin, jusqu’à la mi-journée, avant que le ménage ne soit fait dans les chambres. Elles sortiraient notamment des joints des dalles du plafond…

Des pigeons et leurs excréments en cause ?

La saleté ne s’arrête pas là… Selon Vosges Matin, qui a fait état de ce phénomène, de nombreux pigeons auraient également élu domicile entre le faux plafond et le toit de l’hôpital, au niveau du service incriminé. Et un témoin cité par nos confrères indique qu’il y aurait "une énorme couche d’excréments" à cet endroit... Elle pourrait être à l'origine des asticots.


Mathieu Rocher, administrateur de l'hôpital d'Epinal, a confirmé ces faits et  affirme que des mesures sont en cours, parmi lesquelles "des traitements chimiques". Par la suite, il devrait selon lui y avoir "un nettoyage, une désinfection complète et une étanchéification de l’espace situé entre le faux plafond et la toiture".  "S'il faut en arriver à fermer plusieurs lits, on le fera", assure-t-il dans les colonnes du quotidien régional.  

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques