Et les prénoms les plus donnés aux bébés nés en 2017 seront…

PALMARÈS - "L’Officiel des prénoms" sort jeudi en librairie. Comme chaque année, l’ouvrage se penche sur les prénoms qui seront plébiscités par les parents l’année prochaine. Avec une tendance : le retour en force des prénoms rétro et courts.

Donner un prénom à son enfant … Quel couple de futurs parents n’a pas ressenti, lors de cet exercice souvent générateur d’interminables discussions, le besoin de jeter un œil dans un ouvrage spécialisé ? Afin de "pêcher des idées", de connaître l’histoire de tel ou tel nom … ou de marquer son originalité par un prénom peu attribué.  Parmi les innombrables livres du genre, "l’Officiel des prénoms" (First Editions) a acquis au fil de ses éditions une notoriété certaine.


A la veille de la parution du millésime 2017, Stéphanie Rapoport a dévoilé ce mercredi dans les colonnes du Parisien le palmarès des prénoms qui seront plébiscités l’année prochaine. Pour l'établir, la journaliste s’appuie sur les données INSEE ainsi que sur les registres d’état civil.

 

Ça bouge chez les garçons, peu chez les filles

Chez les filles, pas de grand changement. Comme l’année dernière, Louise reste en tête et devrait être attribué à près de 5.000 petites filles. Viennent ensuite Jade et Emma. Chloé, en troisième position en 2016, disparaît ainsi du trio de tête. 


Chez les garçons, Gabriel ravit la première place du classement à Léo, relégué second ex aequo avec Raphaël. Adam quitte donc le top 3. Il reste toutefois en tête à Paris, Marseille ou Nice. Une popularité qui s’explique par l’universalité de ce prénom biblique, présent dans toutes les grandes religions selon Stéphanie Rapoport. 

Les tendances : courts, doux et rétro

Dans la lignée des pratiques observées ces dernières années, les prénoms courts sont privilégiés – exit les prénoms composés ! Les parents raffolent des terminaisons en "a" pour les petites filles et en "o" pour les petits garçons, deux voyelles qui adoucissent la sonorité globale. L’engouement pour le rétro ne se dément pas non plus, à condition qu’il réponde aux critères "classique et disparu", note la journaliste. D’où la popularité persistante des Louis, Jules, Paul, Louise, Rose ou encore Camille. 

L'originalité sans limites

Enfin, la volonté des parents de ne pas donner à leur enfant un prénom trop "commun" s’observe concrètement dans les statistiques. Ainsi, neuf prénoms sur dix sont désormais portés par moins de 3000 personnes en France. " Il y a cinquante ans, le choix était bien plus restreint puisque les Marie, Jean et Michel sont encore plus de 500.000 aujourd'hui ! ", souligne Stéphanie Rapoport. 

VIDÉO - Louise, Gabriel, Léo... Quels sont les prénoms préférés des Français?

Louise, Jade, Gabriel, quels sont les prénoms préférés des Français ?

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques