Uniforme à l’école : une idée qui revient en force

Uniforme à l’école : une idée qui revient en force

ÉDUCATION – Selon un sondage BVA publié samedi, 65% des Français sont favorables au rétablissement de l’uniforme à l’école. Un thème porté par plusieurs candidats de la primaire de la droite.

Passéiste  aux yeux de ses détracteurs, il permettrait selon ses partisans de mettre au fin au diktat de la mode dans les cours de récré, de gommer les différences sociales ou même de constituer un vecteur de laïcité. L’uniforme à l’école, que la France a remis au placard en 1968 au nom des libertés individuelles, fait une nouvelle fois parler de lui en cette rentrée : un sondage BVA publié samedi par la presse régionale indique que 65% des Français se  prononcent désormais pour son rétablissement dans les établissements (23% s’y disant "tout à fait favorable"). Un résultat en nette progression par rapport à une enquête similaire menée par le même institut en 2011, puisque les Français n’étaient alors que 50% à se montrer nostalgiques.

Un débat indémodable à droite

Chaque année ou presque, le débat revient (en vain) dans le débat politique, lorsque des initiatives locales le remettent au goût ou que des responsables de droite et d’extrême droite s’en saisissent

En vidéo

L'uniforme à l'école, pour ou contre ?

Mais alors que, comme le remarque Le Télégramme, ce sondage BVA intervient "en pleine polémique sur le burkini et la liberté pour chacun de s’habiller comme il entend", il pourrait revenir avec encore plus de force en cette année pré-présidentielle. Plusieurs candidats à la primaire de la droite ne vont en effet pas manquer d’enfourcher ce cheval de bataille.

Ainsi François Fillon, en ouvrant le bal des interventions à la tribune de l’université du parti Les Républicains à la Baule, a réaffirmé samedi qu’il militait pour le port de l’uniforme. Geoffroy Didier, qui préconise ce rétablissement "jusqu’au collège", ou Jean-François Copé, qui a indiqué sur son blog vouloir également rendre obligatoires "le lever du drapeau" et "le chant de la Marseillaise", sont eux-aussi déjà sur les rangs. D’autres devraient embrayer, alors qu’il y a cinq ans, l’UMP avait déjà ressorti l’idée des cartons pour alimenter le projet de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012. 

Le sondage BVA de samedi devrait d'ailleurs les y inciter : il indique que 79% des sympathisants de droite sont pour le retour de l'uniforme à l'école, quand 54% de ceux de gauche s'y disent opposés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ce qui change à la rentrée

Plus d'articles

Sur le même sujet