Cannes 2017 : Kim Ji-seok, figure du cinéma coréen, meurt d’une crise cardiaque sur la Croisette

Cannes 2017 : Kim Ji-seok, figure du cinéma coréen, meurt d’une crise cardiaque sur la Croisette

TRISTESSE - Directeur adjoint du Festival du film de Busan, Kim Ji-seok est décédé d'une crise cardiaque ce jeudi alors qu'il était en voyage d'affaires sur la Croisette. Il avait 57 ans.

Le Festival de Cannes pleure une figure du cinéma sud-coréen. Kim Ji-seok, directeur adjoint du Festival de Busan, est mort à l'âge de 57 ans d'une crise cardiaque dans la nuit du 18 mai. Il était en voyage d'affaires sur la Croisette et avait ressenti une anomalie le jour de son arrivée à Cannes le 16 mai. Il avait consulté un médecin sur place qui n'avait pourtant rien détecté d'anormal.

Notre communauté perd l'un de ses membres les plus précieuxThierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes

Avec son festival, fondé en 1996, Kim Ji-seok a considérablement contribué à la promotion du cinéma asiatique, révélant des cinéastes comme Hong Sang-soo, Kim Ki-duk ou encore Bong Joon-ho, qui présentait ce vendredi son nouveau film, Okja, en compétition officielle. En 2015, il confiait à Variety "ne jamais imaginer que [son] festival durerait aussi longtemps ni qu'il deviendrait le plus grand d'Asie."

 

"Il était curieux de tout et voyait tous les films. Il était un farouche défenseur du cinéma coréen, ayant accompagné l'émergence de la nouvelle génération de son pays, a déclaré Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes, dans un communiqué. Notre communauté perd l'un de ses membres les plus précieux."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Festival de Cannes 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet