Affaire de la sextape : "Mathieu Valbuena est victime mais celui qui a été vilipendé, c'est Karim Benzema", lâche Didier Deschamps

Affaire de la sextape : "Mathieu Valbuena est victime mais celui qui a été vilipendé, c'est Karim Benzema", lâche Didier Deschamps

FOOTBALL - Interrogé pour la première fois depuis la levée du contrôle judiciaire qui empêchait Karim Benzema et Mathieu Valbuena de se rencontrer, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a tenu des propos extrêmement prudents. Mais lourds de sens.

Coucou, revoilà Didier Deschamps ! Le sélectionneur de l'équipe de France avait disparu des radars depuis un bouleversant Angleterre-France (2-0), quatre jours après les attentats du 13 novembre à Paris et autour du Stade de France. On l'a retrouvé sur nos écrans ce dimanche soir, à l'occasion de la 300e du Canal Football Club, où il a forcément été interrogé au sujet de l'évolution récente de l'affaire de la sextape, à savoir la levée du contrôle judiciaire qui empêchait Karim Benzema et Mathieu Valbuena de se rencontrer.

"Il y a un appel du parquet, s'est-il empressé de rappeler. Laissons la justice travailler. Je peux avoir un point de vue, mais il y a un volet judiciaire. C'est un premier pas. Mais il faut attendre." En effet, l'appel du procureur sera examiné le 4 mars par la chambre d'instruction, qui peut donc techniquement encore rétablir cette restriction particulièrement handicapante pour le sélectionneur.

EN SAVOIR + >>  En fait si, Karim Benzema va pouvoir rencontrer Mathieu Valbuena

Mais au fait, la levée de ce contrôle judiciaire peut-elle suffire à rendre Karim Benzema de nouveau sélectionnable, bien qu'il reste mis en examen ? "Il redeviendra sélectionnable si mon président (Noël le Graët, patron de la Fédération française, ndlr) le décide", a-t-il esquivé. Avant de tout de même indiquer, ce qui n'a rien d'anodin, que "des joueurs mis en examen ont déjà été convoqués par le passé". Puis d'ajouter, l'air de rien : "Si je me retrouve dans cette situation, j'y réfléchirais."

En clair : la porte n'est pas, mais alors pas du tout fermée à Karim Benzema. Et à Mathieu Valbuena ? "Mathieu a toujours été sélectionnable", a répliqué Didier Deschamps, à qui on a ensuite fait remarquer que son statut de victime a rarement été mis en avant... Réponse du tac au tac : "Mathieu est victime. Mais celui qui a été vilipendé dans la presse, c'est Karim Benzema."

À LIRE AUSSI >>  Affaire de la sextape : Benzema et Valbuena vont très vite se rencontrer

Et au-delà de la presse, dans le milieu du foot ? "Chacun a ses sentiments. Le soutien, il l'a eu. Mais c'est clair que cette affaire a altéré ses performances. Maintenant, je n'oublie pas ce qu'il a fait en équipe de France." Un peu plus tard, le sélectionneur s'est fait encore un peu plus clair : "Du point de vue sportif, évidemment que je veux avoir la meilleure équipe, donc les meilleurs joueurs." Autant dire que le rendez-vous entre les deux hommes est imminent.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques