Affaire de la sextape : pour Noël Le Graët, "Karim Benzema a été bête comme un âne"

Affaire de la sextape : pour Noël Le Graët, "Karim Benzema a été bête comme un âne"

FOOTBALL - Noël le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), admet enfin "avoir sans doute trop soutenu" Karim Benzema au moment où a éclaté l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena.

Il l'avait défendu avant même d'avoir un mot pour la victime. Puis il avait remis le couvert, le 10 décembre dernier, tout en annonçant sa suspension avec les Bleus. Un numéro d'équilibriste surréaliste durant lequel Noël Le Graët aura été jusqu'à mettre Karim Benzema et Mathieu Valbuena sur un pied d'égalité en les qualifiant tous deux de "garnements". On le saura : le président de la Fédération française de football (FFF) "aime bien" Karim Benzema. Mais, invité du club de la presse "Paris Breizh Médias" mardi soir, le patron du foot français a reconnu pour la première fois publiquement "l’avoir sans doute trop soutenu".

À LIRE AUSSI >>  Noël Le Graët à propos de Benzema : "Il faut dire quoi ? À mort l'Arabe ?"

Ce n'est pas pour autant qu'il a chargé la barque de l'attaquant du Real Madrid, bien au contraire. Disons qu'il a plutôt nuancé ses propos laudateurs de la veille dans L'Équipe Enquête, qui l'avaient fait mettre sur le compte d'un racisme ambiant les critiques qui s'abattent sur le joueur. "Partout, dans tous les milieux, il y a des bons et des mauvais, des gens qui font des erreurs, souligne-t-il à présent. Chez les profs, chez les hommes d’affaires et chez les dirigeants d’entreprise aussi. Benzema vient d’un milieu extrêmement difficile et s’est fait embarquer par bêtise dans cette affaire. Il a été bête comme un âne." Puis de conclure, presque poétique : "Le foot, c'est la vie comme elle est." L'équilibrisme, c'est tout un art.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques