Affaire Neymar : la justice espagnole rouvre le dossier

Affaire Neymar : la justice espagnole rouvre le dossier

CORRUPTION – Deux mois après le non-lieu dont ils ont bénéficié, Neymar, son père et le FC Barcelone vont être de nouveau inquiétés par la justice espagnole. Cette dernière a décidé vendredi de rouvrir le dossier concernent d’éventuels faits de corruption.

L'ordonnance de non-lieu est "révoquée intégralement et il est décidé la poursuite des actions." Vendredi, le ton a été donné par l’une des chambres de l'Audience nationale de Madrid, juridiction chargée des affaires complexes en Espagne, au sujet du cas Neymar. Le 8 juillet dernier, l’attaquant du Barça avait bénéficié d'un non-lieu de la part d'un juge d'instruction, lui qui est soupçonné, avec le club blaugrana et son père, d'avoir caché le montant exact de son transfert en 2011. 


Ce rebondissement n’en est pas vraiment un puisqu’il y a deux mois, le parquet avait décidé de faire appel. "Après enquête approfondie... il existe des indices suffisants de la commission des délits (...) il convient d'accepter le recours et de révoquer l'ordonnance (de juillet, ndlr)", a  par ailleurs argumenté l'Audience nationale ce vendredi pour expliquer sa décision.

Neymar également soupçonné de fraude fiscale

Après avoir reçu les dernières observations des différentes parties, le nouveau juge en charge de l'affaire pourrait décider de classer le dossier ou bien de renvoyer le joueur et son père devant un tribunal.  S'ils venaient effectivement à être jugés, ces derniers risqueraient de six mois à deux ans de prison et une amende considérable. Il faut rappeler que Neymar est également dans la tourmente au Brésil où la justice a gelé une partie de ses actifs (on parle d'une somme de 43,5 millions d'euros) pour fraude fiscale présumée en lien avec son transfert.


Pour rappel, tout est parti d'une plainte déposée par DIS dans ce dossier. Le fonds d'investissement brésilien, propriétaire de 40% des droits de Neymar, estime avoir été floué lors du transfert de l'attaquant brésilien du FC Santos vers le FC Barcelone en 2013. Dans un premier temps, le Barça avait officiellement chiffré le transfert du joueur à 57,1 millions d'euros. Mais selon la justice espagnole, il avait atteint au moins 83,3 millions. Plus de trois ans plus tard, il ne semble pas y avoir beaucoup plus de clareté dans ce dossier.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques