Angleterre - France : pourquoi les Bleus maintiennent leur match après les attentats de Paris ?

Angleterre - France : pourquoi les Bleus maintiennent leur match après les attentats de Paris ?

DirectLCI
PSYCHOSE - En route pour Londres afin d'affronter l'Angleterre à Wembley mardi soir (21 heures), l'équipe de France a décidé de maintenir cette rencontre amicale malgré les tueries de vendredi à Paris. Eléments d'explications.

Puisque la vie doit continuer... Comme tout un chacun qui a repris le chemin du travail en ce lundi matin post-attentats, les Bleus reviennent eux aussi sur les terrains de football. Quatre jours après les événements de Paris et du Stade de France, les hommes de Didier Deschamps s'envolent donc dans la matinée de lundi pour Londres, afin d'y affronter l'Angleterre le lendemain en match amical. Une rencontre un temps en suspend mais qui a finalement été maintenue alors que les joueurs ont évidemment été très choqués par les attaques. Pire, les proches de certains d'entre eux ont même été victimes des tueries, comme la cousine de Lassana Diarra (tuée rue Bichat) ou la sœur d'Antoine Griezmann (rescapée du Bataclan).

Sept attentats déjoués au Royaume-Uni ces derniers mois...

Pourtant, pas question de ne pas se rendre à Wembley. "Les joueurs partagés à l'idée de jouer mardi ? Je ne leur ai pas posé la question : ils jouent !", a ainsi tranché Noël Le Graët, le président de la Fédération, sur  RTL  dans le week-end. Une nécessité de ne pas céder à la peur, aux terroristes et de montrer "que la France est toujours debout", a encore déclaré lundi Le Graët dans L'Equipe . Mais aussi un besoin de jouer en vue de l'Euro 2016. Car après ce match face aux Anglais, Deschamps ne disposera que deux autres rencontres (face aux Pays-Bas le 25 mars et la Russie le 29) pour préparer ses Bleus à cette compétition. Reste que dans ce contexte très anxiogène, il n'est pas sûr du tout que les 22 acteurs de ce match à amical aient la tête au terrain.

Car même si un porte-parole de la FFF a indiqué samedi à l' AFP  que  "la Fédération anglaise de football qui a assuré qu’il n’y avait pas de risque particulier empêchant la tenue du match", l'ambiance outre-Manche est aussi peu rassurante qu'en France. Lundi matin, le Premier ministre britannique a en effet déclaré sur la  BBC Radio 4  que les attentats de Paris "auraient pu avoir lieu" au Royaume-Uni. David Cameron révélant même que "les services de sécurité et de renseignements ont empêché quelque chose comme sept attaques sur les six derniers mois"... Inquiétant.  

À LIRE AUSSI
>>  Une témoin du Stade de France raconte : "Comment la vie va pouvoir continuer après ça ?"
>> EN DIRECT - Les dernières évolutions de l'enquête sur les attentats 

Plus d'articles

Sur le même sujet