Antoine Griezmann veut tout gagner avec l'Atlético et les Bleus

Antoine Griezmann veut tout gagner avec l'Atlético et les Bleus

FOOTBALL - Dans un long entretien accordé au journal L’Equipe, ce vendredi, Antoine Griezmann réaffirme son envie de tout gagner, que cela soit en club ou en sélection. L’attaquant de l’Atlético de Madrid parle même “d’échec” si les Bleus ne remportent pas l’Euro 2016.

Il est sûrement l’international français le plus en forme du moment. Insatiable avec l’Atlético de Madrid (12 buts cette saison), Antoine Griezmann ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Que cela soit avec les Colchoneros ou avec les Bleus, le Mâconnais veut réaliser une saison 2015/2016 tonitruante. "Cette saison l’objectif est de tout gagner, Ligue des champions et Championnat. Aujourd’hui, on fait partie des grands", explique le numéro 7 des rojiblancos dans une interview à l’Equipe.

Indiscutable en attaque

Arrivé en 2014 à l’ "Atléti", le Français a connu une difficile période d’adaptation avant d’enchaîner les bonnes performances. "Au début je ne jouais pas, c’était assez compliqué. Mais je savais que je pouvais devenir un joueur important et j’ai travaillé. Et ce n’est pas fini. Je sais que je peux encore hausser mon niveau", raconte l’ancien joueur de la Real Sociedad. Depuis, Griezmann est devenu incontournable dans le système de Diego Simeone. Les arrivées de Luciano Vietto, Jackson Martinez ou encore Angel Correa ne lui ont pas fait d’ombre et il porte, à 24 ans seulement, à bout de bras le secteur offensif des Colchoneros.

À LIRE AUSSI >> Une nouvelle clause à 100 millions d'euros pour Griezmann
>> Le sublime but de Griezmann contre la Real Sociedad

Au delà de ses performances en club, Antoine Griezmann veut également réussir de bonnes performances sous la liquette tricolore. Avec l’Euro à domicile qui se profile l’été prochain, l’attaquant vise haut. "Tu joues chez toi, tu as une grande équipe… Si on ne va pas au bout, ce sera un échec", affirme-t-il au quotidien sportif . L’international aux 24 sélections, qui préfère évoluer “dans l’axe dans un système à deux attaquants”, est ambitieux. "J’ai toujours rêvé de jouer ce type de compétition avec l’équipe de France. Cet été, il y a plein de gamins qui vont nous suivre. À nous de les inspirer, sur le terrain et en dehors".

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques