AS Saint-Étienne : Christophe Galtier dézingue et menace ses joueurs !

AS Saint-Étienne : Christophe Galtier dézingue et menace ses joueurs !

FOOTBALL - Furieux, malgré la qualification de son équipe pour les 8es de finale de la Coupe de France après sa victoire (2-1 a.p) contre l'AC Ajaccio, l'entraîneur de l'AS Saint-Étienne, Christophe Galtier, a laissé exploser sa colère contre ses joueurs en conférence de presse.

Pour accompagner la définition du mot "pléonasme" dans le dictionnaire, à côté de "petit nain", il est temps d'ajouter "Christophe Galtier en colère" parmi les exemples, pour mieux parler aux footeux. En effet, tandis que son équipe de l'AS Saint-Étienne multiplie les prestations poussives cette saison, l'entraîneur est souvent apparu fumasse face aux médias ces derniers mois. Mais jeudi soir, la victoire pénible arraché en prolongation (2-1) par ses hommes contre l'AC Ajaccio (Ligue 2), en 16es de finale de la Coupe de France, aura vraiment été la goutte d'eau, ayant fait déborder un vase déjà rempli à ras bord d'eau bouillante.

Christophe Galtier : "Certains vont prendre la porte"

"On avait l'avantage de recevoir. On a eu l'opportunité d’ouvrir le score. Puis il y a eu beaucoup trop d'insuffisances pour l’aggraver. Et vous n’êtes pas à l’abri d’une action bien amenée face à une équipe qui a su attendre le bon moment pour marquer. Jouer jeudi et dimanche, ce n’est pas la meilleure programmation et on s’est donné un handicap de plus avec la prolongation. Il n’en reste pas moins que je veux bien que ce soit très difficile face à Lyon, d’accord. Mais que cela le soit autant là... Avec tout le respect que j'ai pour cette équipe d'Ajaccio, souffrir autant et faire un non match, c’est quand même très inquiétant", a embrayé le technicien.

À LIRE AUSSI >>  ASSE-OL (1-0) : entre cierges et gros sous, les deux entraîneurs jouent la prolongation du derby

Avant de dégainer la sulfateuse : "Quand je revois les images et la composition de l’équipe, ce n’était pas des coiffeurs (des remplaçants, ndlr) quand même qui étaient alignés. Il y a eu de la suffisance pour certains et ce comportement commence à franchement m’agacer. Il va falloir y remédier. Sinon, on sera en très grand danger. La valeur des joueurs que j’ai en tête n’est pas à remettre en question, quoique... Mais leur investissement, si. Il reste dix jours de mercato, certains prendront la porte et, s’ils ne partent pas, ils iront s’entraîner avec la CFA (la réserve, ndlr)." Le pire, c'est que Christophe Galtier, après être arrivé avec un bon quart d'heure de retard en conférence de presse, avait expliqué : "J’ai préféré venir en étant un peu plus calme." Imaginez donc dans quel état il était avant.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques